L’accès au permis de conduire pour tous : des mobilisations locales généreuses pour son financement!

De plus en plus de jeunes sont freinés par le coût global du permis de conduire considéré comme élevé (le permis à points deviendrait presque précieux avec un coût moyen pouvant aller de 1200 à 1500€ et des prix plus élevés en région parisienne).

De beaux projets de solidarité voient donc le jour dans plusieurs régions de France, grâce à des bénévoles et des régions investies dans leur volonté de rendre le permis accessible à tous et de faciliter l’insertion des jeunes dans la société et dans le monde du travail.

Devenir indépendant et trouver du travail grâce au permis

Des aides pour accéder au permis

Conscients de l’enjeu que représente l’obtention du permis de conduire pour accéder à des formations, à l’emploi et à l’indépendance, les Missions Locales*, Conseils généraux, départements et communes sont de plus en plus nombreux à se mobiliser pour aider les populations en difficultés.

* Les Missions Locales accueillent, informent, orientent et accompagnent les jeunes de 16 à 25 ans en construisant avec eux leur parcours personnalisé vers l’emploi et la formation avec la mobilisation des partenaires locaux, des entreprises, des collectivités et de l’Etat.

Le Pôle Emploi donne un coup de pouce aux demandeurs d’emplois pour le passage du permis B :  si vous avez plus de 18 ans et être demandeur d’emploi, vous pouvez espérer jusqu’à 1200 euros d’aide. Cette aide est calculée en fonction des ressources et de la catégorie de chercheurs d’emploi.

Des bourses d’aide au financement du permis de conduire sont présentes un peu partout sur le territoire français :

  • En Bretagne, des séniors bénévoles proposent d’être accompagnateurs de jeunes grâce au projet « Conduite Supervisée » : il offre une possibilité intéressante de se former à la conduite non pas en payant des heures supplémentaires en auto école mais grâce à des heures gratuites. C’est aussi l’opportunité d’être aidé lors d’un premier échec à l’examen de conduite ou lorsque personne dans l’entourage ne peut être tuteur de conduite accompagnée.
  • À Loudéac (Cote d’Armor) une auto école accueille des jeunes de la Maison de l’Emploi qui rencontrent des difficultés pour l’obtention du permis avec une formation à 150€ les trois premiers mois puis 15€ par mois.
  • Dans le département de la Manche (Basse Normandie), 25 jeunes ont reçu une aide de 800€ pour financer le permis dans le cadre d’un apprentissage anticipé à 15 et 16 ans.
  • La Mission Locale du Bessin au Virois (Bayeux)(Calvados) aide actuellement dix jeunes à obtenir le permis : une participation de 200€ par élève seulement, et l’espérance d’obtenir le permis pour faciliter l’embauche.
  • En Région Haute-Normandie, un dispositif nommé « Aide mobilité-emploi » va aussi voir prochainement le jour : le conseil pourra financer la moitié des frais du permis de conduire pour contribuer à la mobilité des jeunes bénéficiaires du Contrat d’Accès à la Qualification (CAQ) et des emplois d’avenir.
  • À Saint-Martin-au-Laërt (Nord Pas de Calais) une aide financière entre 110 et 165€ sera versée aux jeunes de 18 à 25 ans souhaitant passer le permis de conduire, en échange d’une action solidaire pour la commune. Plus largement dans le Pas-de-Calais, une aide financière pour le permis sera disponible bientôt pour les jeunes de 18 à 29 ans à la recherche d’un emploi.
  • Depuis 2009, le Conseil général des Yvelines donne l’opportunité aux jeunes qui en ont le plus besoin, de suivre la formation du permis de conduire sans y mettre toutes leurs économies. Plus de mille jeunes ont déjà profité de cette aide financière et ont pu ainsi accomplir des projets personnels et professionnels. Cette aide financière à hauteur de 500€ est accessible en contre partie d’une action citoyenne pour une association.
  • Dans le Pays Lauragais (Languedoc Roussillon et Midi Pyrénées – Aude, Haute Garonne, Tarn) les élus de la communauté de communes et la Mission Locale de Haute Garonne permettent à dix jeunes de ne payer que 150€ la formation pour le permis, soit 10% du budget habituel.
  • À Blagnac (Haute Garonne), le permis de dix jeunes est payé en partie par la municipalité qui a pris en charge entre 50 et 80 % du montant forfaitaire du coût de la formation en échange d’une action citoyenne.

Des auto-écoles solidaires qui aident les jeunes

Des gérants d’auto écoles se mobilisent aussi pour rendre accessible leurs services au plus grand nombre. Ainsi dans le Gers (à Nogaro), une auto école permet aux personnes à revenus modestes d’accéder au précieux sésame. Une association, avec l’aide du Conseil Général et du Fond Social Européen (FSE) a mis en place cette auto école qui financera une partie de la formation de candidats sélectionnés sur dossier.

A Besançon (Doubs – Franche Comté) un projet fait aussi parler de lui en ce moment : la BGE (Réseau national d’appui aux entrepreneurs) et la fameuse plateforme de financement participatif  My Major Compagny soutiennent deux entrepreneurs dans leur projet d’auto école solidaire. Ces derniers ont besoin de financement  et de soutien des internautes pour monter cette auto école (lien : http://www.mymajorcompany.com/projects/creation-d-une-auto-ecole-solidaire)

Une formation au permis adaptée pour tous

Des troubles physiques ou autres facteurs sociaux peuvent empêcher un apprentissage habituel du code de la route et de la conduite. Ainsi dans les Vosges (à Remiremont), des associations et auto-écoles viennent en aide à certaines personnes rencontrant des difficultés, en leur proposant des cours de soutien individuels. Ce service est disponible aux personnes souffrant de dyslexie, aux personnes étrangères qui rencontrent une gêne avec la langue française ou encore aux candidats sourds et malentendants.

Enfin à Rouen (Seine Maritime), afin de proposer des heures de conduite aux personnes à mobilité réduite (pour passer le permis ou régulariser le permis après un accident), une auto école s’est équipée d’une voiture qui convient à 70% des handicaps. Elle est équipée tout spécialement (boîte automatique, accélérateur pied gauche ou droit, petit volant, manette pour freiner) et est modulable pour chaque situation.

Ces nombreux projets ont du succès et méritent de prendre de l’ampleur à l’échelle nationale.

Mis à jour le 3 avril 2014

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer