Pass vaccinal et stage de récupération de points

25 janvier 2022

Le texte de loi concernant le pass vaccinal a été publié au journal officiel le 23 janvier 2022. Il est entré en vigueur, le lundi 24 janvier 2022 et sera demandé pour participer à certains stages de récupération de points.

Pass vaccinal et stage de récupération de points

Qu’est-ce que le pass vaccinal ?

Le pass vaccinal vient remplacer le pass sanitaire qui permettait de présenter un test PCR ou antigénique pour accéder à certains lieux.

Désormais, le pass vaccinal est valide dans les cas suivants :

  • présentation d’un schéma vaccinal complet : avoir reçu les 3 doses pour les 16 ans et plus.
  • Avoir les deux doses de vaccins en respectant le délai de rappel pour la troisième dose (4 mois à partir du 15 février).
  • Avoir reçu une première dose avant le 15 février en respectant un délai d’un mois pour effectuer la deuxième. Il faudra également présenter un test PCR ou antigénique de moins de 24 heures.
  • Un certificat de rétablissement de moins de 6 mois.
  • Un justificatif de contre-indication médicale à la vaccination.

Stage de récupération de points : pourquoi le pass vaccinal peut-il être demandé ?

Les stages de récupération de points peuvent se dérouler dans des lieux exigeants le pass vaccinal comme des salles de restaurants ou d’hôtels. Les organisateurs de stages agréés sont responsables du choix des lieux de stages et donc de la demande du pass vaccinal. 

Les organisateurs doivent nous prévenir via leur interface dédiée que le pass vaccinal est nécessaire. L’obligation du pass vaccinal est indiquée sur la liste de stages et dans le formulaire d’inscription.

Cependant, il peut arriver que nous ne soyons pas prévenus par le centre de stage. Dans ce cas, si vous n’êtes pas en possession d’un pass vaccinal le jour du stage et que vous n’avez pas été prévenu en amont, notre service client se charge de vous transférer vers une nouvelle session.

Que risque-t-on en cas de non-présentation du pass vaccinal ?

En cas de présentation d’un pass vaccinal appartenant à une autre personne, si vous l’avez « prêté »ou si un professionnel refuse le contrôle du pass vaccinal l’amende s’élève à 1 000 euros dès la première infraction.

Pour les personnes qui détiennent un faux pass vaccinal, les sanctions sont plus lourdes avec un risque de 3 ans d’emprisonnement et une amende de 45 000 euros.

Publié par Syrinne
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer