Quelles aides pour passer son permis de conduire?

Le permis à 1euros par jour :

Le « permis à un euro par jour » a été mis en place par l’État en partenariat avec les établissements prêteurs et les écoles de conduite pour aider les jeunes de 16 à 25 ans révolus à financer leurs préparations au permis de conduire. Il permet aux jeunes de bénéficier d’une facilité de paiement : le coût total de la formation au permis ne change pas mais l’établissement financier avance l’argent et l’État paie les intérêts.

Pour qui :

  • Tous les jeunes qui ont entre 16 et 25 ans révolus à la date de signature d’un contrat de formation dans une école de conduite partenaire, quelle que soit leur situation, sous réserve que l’établissement financier accepte le dossier du candidat.
  • Les jeunes bénéficiaires d’une aide publique, qu’elle émane d’une collectivité locale ou de l’État, peuvent également demander à bénéficier du prêt.

La bourse au permis :

aides pour passer son permis

La bourse au permis est un outil des collectivités territoriales pour favoriser l’accès des jeunes de la commune au permis de conduire et à la vie sociale.

La bourse au permis de conduire concerne les jeunes âgés de 18 à 25 ans et plus particulièrement ceux qui ne disposent pas de ressources personnelles ou familiales suffisantes pour financer leur préparation au permis de conduire.

 

Elle consiste en la prise en charge par la municipalité d’une partie du coût de la formation en contrepartie d’une activité d’intérêt collectif (40 à 50 heures) effectuée par le jeune dans une structure identifiée (association caritative généralement).
La bourse au permis de conduire repose sur un partenariat multiple entre la ville, le jeune, l’école de conduite et la structure d’accueil, partenariat concrétisé au moyen de conventions et de chartes.
La demande doit se faire en Mairie. Vous devez remplir un dossier type de demande de bourse au permis de conduire.

 

Les aides en région :

Différentes aides pour la formation au permis de conduire de conduire existent. Chaque futur conducteur est invité à aller se renseigner auprès des collectivités locales de son lieu de résidence sur les aides ou dispositifs de formation qui peuvent exister.

Pôle Emploi :

Certains demandeurs d’emploi  peuvent bénéficier d’une aide financière de la part de Pôle emploi destinée à prendre en charge tout ou partie des frais d’apprentissage du permis de conduire automobile (permis B).
Pour bénéficier de cette aide, les demandeurs d’emploi doivent être inscrits depuis au moins 6 mois de manière continue sur la liste des demandeurs d’emploi et être âgé d’au moins 18 ans.
Pour les demandeurs d’emploi bénéficiaires du RSA, l’aide au permis de conduire relève de l’aide personnalisée de retour à l’emploi.

Il ne doit pas pouvoir bénéficier d’un autre dispositif d’aide au permis de la part d’un organisme public ou privé.

L’obstacle à l’embauche, constitué par le fait de ne pas être titulaire du permis de conduire B, doit faire l’objet d’un constat partagé entre le demandeur d’emploi et le conseiller Pôle emploi en charge de son suivi.

Mis à jour le 31 janvier 2014

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer