Alcool au volant : taux entre 0.5g et 0.8g l/sang

La conduite avec un taux d’alcoolémie compris entre 0.50g et 0.79g par litre de sang est équivalent à la conduite avec un taux entre 0.25mg et 0.39mg par litre d’air expiré.

Il est fortement conseillé de détenir un éthylotest dans son véhicule

Quelles sanctions pour une alcoolémie au volant entre 0,5g et 0,8g par litre de sang ?

Perte de 6 points sur le permis de conduire
135€ d’amende

Contravention de classe 4

  • Amende forfaitaire de 135€
  • Amende forfaitaire minorée de 90€ – majorée 375€ – Maxima 750€
  • Suspension de 3ans du permis de conduire
  • Immobilisation du véhicule

Quelles conséquences a l’alcool sur la conduite

Dans 85% des accidents mortels, les responsables sont des buveurs occasionnels.

1 conducteur sur 3 déclare passer le volant quand il a un peu bu.

Soyez conscient qu’à partir de deux verres d’alcool tous les sens sont perturbés et plus particulièrement la vue.
Pensez toujours à prévoir le retour lorsque vous sortez diner ou bien lorsque vous vous rendez à une soirée. Il est simple de désigner en début de soirée une personne qui restera sobre et qui prendra le volant. En ville, ayez le réflexe transports en commun ou taxi.

Conduite sous l’influence de l’alcool : législation

Art R 234-9

Même en l’absence de signe d’ivresse manifeste, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe le fait de conduire un véhicule sous l’empire d’un état alcoolique caractérisé par :

Une concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,20 gramme par litre ou par une concentration d’alcool dans l’air expiré égale ou supérieure à 0,10 milligramme par litre et inférieure aux seuils fixés à l’article L. 234-1, chez le conducteur d’un véhicule de transport en commun, ainsi que chez le conducteur titulaire d’un permis de conduire soumis au délai probatoire défini à l’article L. 223-1 ou en situation d’apprentissage définie à l’article R. 211-3 ;

2° Une concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieure à 0,50 gramme par litre ou par une concentration d’alcool dans l’air expiré égale ou supérieure à 0,25 milligramme par litre et inférieure aux seuils fixés à l’article L. 234-1, chez les autres conducteurs.

II.-L’immobilisation peut être prescrite dans les conditions prévue aux articles L. 325-1 à L. 325-3.

III.-Toute personne coupable de l’une des infractions mentionnées au I encourt également la peine complémentaire de suspension du permis de conduire pour une durée de trois ans au plus, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

IV.-Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de six points du permis de conduire.

V.-Les dispositions du présent article sont applicables à l’accompagnateur d’un élève conducteur.

Il faut distinguer deux contraventions de conduite sous l’empire d’un état alcoolique: une contravention « de droit commun »  qui se caractérise par une concentration d’alcool dans le sang égale ou supérieur à 0.5 grammes par litre, mais inférieure à 0.8 grammes par litre, seuil au delà duquel le délit de l’article L 234-1 est constitué.

Mis à jour le 14 septembre 2016

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer