Non respect des distances de sécurité

Lorsqu’il est question de distance de sécurité entre deux véhicules, il est surtout question de temps de sécurité. Plus de la moitié des conducteurs ne laissent pas s’écouler 2 secondes entre leur véhicule et celui qui est devant.

Amende et retrait de points pour le non-respect des distances de sécurité

Perte de 3 points sur le permis de conduire
135 € d’amende

Contravention de classe 4

  • Amende forfaitaire de 135€
  • Amende forfaitaire minorée de 90€
  • Amende forfaitaire majorée de 375€
  • Maxima 750€
  • Suspension de 3 ans du permis de conduire.

Les conseils de PermisAPoints pour maintenir la distance de sécurité

Un moyen simple permet de savoir si l’on respecte bien la distance de sécurité :

Prenez un repère sur le bord de la route et comptez deux secondes entre l’instant où la voiture que vous suivez passe devant ce repère et l’instant où votre propre véhicule passe devant ce même repère.

Lorsque vous roulez à 90km/h, si vous pouvez lire la plaque d’immatriculation du véhicule devant vous, c’est que vous êtes trop près, ralentissez !

Sur l’autoroute respectez la règle : «2 traits = sécurité»

43% des accidents sur autoroute résultent de collisions arrières ou en chaîne.

Environ 15 % des accidents corporels sont des collisions par l’arrière ou en chaîne, provoquant le décès de prés de 300 personnes par an.
Source:securité routuière

Art R 412-12 du code de la route.

I. – Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes.

II. – Hors agglomération, lorsque des véhicules ou des ensembles de véhicules, dont le poids total autorisé en charge dépasse 3,5 tonnes ou dont la longueur dépasse 7 mètres, se suivent à la même vitesse, la distance de sécurité mentionnée au I est d’au moins 50 mètres.

III. – Les dispositions du II ne sont applicables ni aux convois et aux transports militaires et des unités de la police nationale ni aux véhicules des unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile, qui font l’objet de règles particulières.

IV. – Pour les ouvrages routiers dont l’exploitation ou l’utilisation présente des risques particuliers, l’autorité investie du pouvoir de police peut imposer des distances de sécurité plus grandes entre les véhicules.

V. – Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

VI. – Tout conducteur qui a contrevenu aux règles de distance prises en application du présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

VII. – La contravention prévue au V donne lieu de plein droit à la réduction de 3 points du permis de conduire.

Mis à jour le 5 février 2016

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer