Port d’écouteurs, oreillettes ou casques audio en conduisant

L’utilisation d’un kit oreillette est une infraction qui concerne tous les usagers de la route : poids lourds, voiture, moto, scooter, cyclomoteur et vélo ! Effective depuis le 1er juillet 2015.

Quelles sanctions pour l’usage des écouteurs ou d’un kit oreillettes au volant ?

Perte de 3 points sur le permis de conduire
135€ d’amende

Contravention de classe 4

  • Amende forfaitaire de 135€
  • Amende forfaitaire minorée de 90€
  • Amende forfaitaire majorée de 375€
  • Maxima 750€

Pourquoi l’usage d’un kit oreillette est-il dangereux ?

telephone en vélo
Téléphoner en conduisant réduit de 30 % les informations enregistrées par votre cerveau  et le champ visuel est aussi affecté lors d’une conversation téléphonique. Les études ont montré qu’il peut être diminué de 50 % !

Votre capacité de réaction lorsque vous êtes au téléphone se trouve amoindrie. À 130 km/h, la distance de freinage, se trouve rallongée de 100 mètres environ par rapport à la même situation sans conversation.

Mettre votre téléphone en mode conduite ! Des applications existent et informent votre correspondant que vous êtes au volant !

Comment utiliser son téléphone au volant ?

Tous les dispositifs intégrés au véhicule sont autorisés. Le conducteur doit avoir les mains libres et surtout rien dans les oreilles qui pourrait l’empêcher de percevoir les bruits de l’environnement et de la circulation. Pour les motos, les dispositifs intégrés au casque sont autorisés.

infographie téléphoner au volant

La législation sur l’usage d’oreillettes ou du casque au volant

Décret n° 2015-743 du 24 juin 2015 relatif à la lutte contre l’insécurité routière
Art R 412-6-1

L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit.

Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité.

Les dispositions du deuxième alinéa ne sont pas applicables aux conducteurs des véhicules d’intérêt général prioritaire prévus à l’article R. 311-1, ni dans le cadre de l’enseignement de la conduite des cyclomoteurs, motocyclettes, tricycles et quadricycles à moteur ou de l’examen du permis de conduire ces véhicules.

Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.

Mis à jour le 20 juin 2016

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer