Défaut d’utilisation des feux de croisement ou des feux de route

Les feux du véhicule sont important pour voir et être vu ! Chaque véhicule est équipé de feux de signalisation, qui doivent être utilisés en fonction de la luminosité et des conditions météorologiques. Quelles sont les sanctions pour défaut d’utilisation des feux de croisement ou des feux de route ?

Ne pas utiliser les feux de croisement est passible d’une amende

Perte de 4 points sur le permis de conduire
135 € d’amende

Contravention de classe 4

  • Amende forfaitaire de 135€
  • Amende forfaitaire minorée de 90€
  • Amende forfaitaire majorée de 375€

Quand utiliser les bons feux de signalisation ?

Chaque véhicule est équipé de feux de croisement, feux de route, feux de brouillard et feux de position. Leur utilisation doit être adaptée en fonction de la luminosité et de la météo.

Les feux de croisement

Les feux de croisement également appelé « codes » doivent être utilisés dans les cas suivants :

  • en agglomération quand il fait nuit,
  • dans les tunnels,
  • lorsqu’il pleut, neige ou qu’il y a du brouillard,
  • lors d’un croisement avec un autre véhicule.

Les feux de croisement permettent de voir jusqu’à 30 mètres.

Les feux de route

Les feux de route permettent de voir à 100 mètres. Ils doivent être utilisés la nuit hors agglomération, lorsque les routes sont étroites et sinueuses, mais aussi pour effectuer un appel de phare pour signaler un danger.

Rappel : l’utilisation des feux de routes dans un tunnel est interdite et passible d’une amende de 135 euros.

Les feux de brouillard

Le véhicule est équipé de feux de brouillard avant et arrière.

Les feux de brouillard avant doivent être allumés dans les cas suivants :

  • par forte pluie,
  • lorsqu’il neige,
  • en cas de brouillard.
Attention : ils doivent être accompagnés par les feux de croisement.

Les feux de brouillard arrière, doivent être quand à eux utilisés lorsqu’il neige et qu’il y a du brouillard.

Les feux de brouillard

Art R 416-11 du Code de la Route

Le fait, pour tout conducteur d’un véhicule à moteur, de circuler la nuit, ou le jour lorsque la visibilité est insuffisante, sans éclairage ni signalisation en un lieu dépourvu d’éclairage public, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe.

Tout conducteur coupable de cette infraction encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l’activité professionnelle.

Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de quatre points du permis de conduire

Mis à jour le 9 mars 2020

Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer