Sécurité routière : triste début d’année avec une hausse de la mortalité

En 2014, les chiffres de la Sécurité Routière n’ont pas été bons. Avec des hausses mensuelles de la mortalité, l’année 2014 a rompu la baisse constatée depuis douze ans. Fin janvier, le gouvernement a annoncé une vingtaine de mesures en faveur de la Sécurité Routière pour l’année à venir, car la situation inquiétante et le mois de janvier a été synonyme d’une énième hausse…

janvier mortalité route

Un mois de janvier pas encourageant

Le mois dernier, ce sont 263 personnes qui ont perdu la vie sur les routes de France, contre 235 l’an passé, soit 28 personnes en plus. La hausse est de + 12 %. Sur les 12 derniers mois, la hausse est de + 4.8 % par rapport à la même période l’an passé.

Automobilistes, piétons, cyclistes… Les principaux usagers de la route sont touchés par cette mortalité (les deux-roues motorisés et les chauffeurs de poids lourds le sont moins).

Malheureusement vu la hausse du nombre de morts, les diminutions ne sont pas encourageantes :

  • – 10.1 % d’accidents corporels (4 167 en janvier 2015 contre 4 637 en janvier 2014, soit 470 accidents corporels en moins)
  • – 10.1 % de personnes blessées (5 127 en janvier 2015 contre 5 704 en janvier 2014, soit 577 personnes blessées en moins).
  • – 13.5 % de personnes hospitalisées (c-a-d, soignées plus de 24 heures dans un centre hospitalier après un accident de la route) (1 725 en janvier 2015 contre 1 993 en janvier 2014, soit 268 personnes en moins).

« Rendre la route plus sûre ne dépend que de nous » : la nouvelle campagne de la Sécurité Routière

Les comportements des automobilistes doivent changer : prudence, observation, concentration, calme et anticipation doivent être les mots d’ordre pour tous.

La Sécurité Routière a lancé ces derniers jours une campagne complète de sensibilisation. Sur son site www.routeplussure.fr elle propose tout d’abord des témoignages en vidéo. Des victimes d’accidents de la route récents (en 2012, 2013 ou encore l’an dernier) et leurs entourages (familles et soignants) racontent l’accident, et leur vie avant et après celui-ci. Ils expliquent aussi pourquoi ils ont voulu apparaître dans cette campagne de sensibilisation et notamment dans le spot vidéo. En effet, ce ne sont pas des acteurs mais bien de réelles victimes de la route que l’on peut voir dans le spot diffusé actuellement sur nos écrans. Le but est de répéter aux Français que les accidents arrivent encore aujourd’hui, et à tout le monde, que ce soit en moto, en voiture ou en car, à cause de la vitesse, de l’alcool, du téléphone, de la fatigue ou d’une simple inattention.

Extrait de la vidéo : « Combien de temps allons-nous continuer […] à croire que 100 blessés graves par jour ce n’est pas si grave que ça ? […] que réparer les corps peut suffire à réparer les vies ? […] que ceux qui survivent pourront revivre comme avant ? […] qu’un accident de la route ne dure qu’une seconde alors qu’il peut durer toute une vie ? […] que derrière chaque corps blessée il n’y a qu’une vie blessé ? […] que les accidents de la route sont une fatalité alors que c’est à nous d’agir pour les éviter ? Rendre la route plus sure ne dépend que de nous. »

La Sécurité Routière propose aussi aux internautes de témoigner avec un texte, une photo, un enregistrement de voix, ou encore avec le hashtag #routeplussure sur les réseaux sociaux.

Enfin, une application est disponible sur Android : « Mode Conduite met votre portable en veille lorsque vous prenez le volant et envoie un message de prévention lorsqu’on essaye de vous joindre. »

En cette période vacances scolaires et de départs à la neige, veillez à rester prudents.

Mis à jour le 8 mars 2016

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer