Une étude dénonce le portable au volant

Utiliser son portable en conduisant  : voici un phénomène qui avait déjà alerté les pouvoirs publics il y a quelques années et qui, selon les dernières statistiques, n’arrête pas de prendre de l’ampleur. Le téléphone au volant est un réel danger, compte tenu des risques d’accident qu’il créé et que les conducteurs ont tendance à minimiser. Les jeunes, habitués à rester « connectés » en permanence sont les plus exposés à ce risque, ils ne se détachent jamais de leur Smartphone ! Sécurité routière a déjà lancé plusieurs campagnes afin de sensibiliser les conducteurs au danger du téléphone au volant.

Telephone-au-volantDes statistiques de plus en plus alarmantes

Un rapport sur l’utilisation du portable au volant a été commandé par les pouvoirs publics en 2009 et avait pour ambition de tirer les conclusions de toutes les études réalisées au niveau mondial sur la question.

Deux constats ont pu être tirés à l’époque : le rapport a révélé que, nonobstant le fait d’utiliser le kit mains libres, le téléphone au volant reste très dangereux car il diminue l’attention du conducteur qui ne se concentre pas sur la route et sur l’environnement dans lequel il conduit, mais sur sa conversation…Un sondage datant de fin 2010 et réalisé par l’Observatoire national de la sécurité routière précise que 3,3% des automobilistes téléphonaient en conduisant.

Aujourd’hui, le taux des automobilistes utilisant leur Smartphone en conduisant est passé à 34%, soit presque 4 conducteurs sur 10. Utiliser le portable au volant inclut aussi le fait de lire et répondre à ses messages, téléphoner, consulter des sites internet. La moitié de ces automobilistes utilise le kit mains libres mais le risque reste le même…

Sensibiliser davantage aux risques du portable au volant

La Sécurité routière attache de l’importance au phénomène du portable au volant et plusieurs campagnes de sensibilisation ont été lancées sur le sujet. Sont particulièrement visés les jeunes qui continuer à utiliser leur Smartphone en conduisant. Tous ne le font pas, et heureusement, mais ils sont 57% à téléphoner, lire ou envoyer des messages au volant.

Les pouvoirs publics doivent suivre de près l’évolution de ce phénomène. Les messages doivent surtout atteindre les jeunes 18-25 ans mais également et de façon générale tout automobiliste afin qu’un maximum d’accidents soit évité.

Enfin, il convient de rappeler qu’utiliser son portable en le tenant à la main en conduisant, peut entraîner la perte de 3 points de votre permis et une amende ! Soyez donc prudents, les appels et les messages peuvent attendre !

Mis à jour le 19 juin 2014

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer