Début de la construction des premières routes solaires en France

2 novembre 2016

Et si l’on se servait des routes non seulement pour rouler mais aussi pour générer de l’électricité ?

Voici un beau défi qui a donné naissance à une idée innovante.

Ségolène Royal, Ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, vient d’inaugurer un chantier inédit en France et dans le monde : la création d’une route solaire !

Il s’agit d’un tronçon de la RD5 d’une longueur d’un kilomètre et 2 mètres de large, qui recevra un revêtement photovoltaïque lui permettant d’utiliser l’énergie solaire pour produire de l’électricité.

Projet qui s’inscrit dans le cadre de la loi sur la transition énergétique.

Selon Ségolène Royal, c’est une première qui pourrait entraîner d’autres avancées technologiques d’ici quelques années. Explications.

Début de la construction des premières routes solaires en France

La première route solaire en France verra le jour dans l’Orne

Produire de l’électricité en utilisant les routes, c’est possible. L’expérience sera tentée dans le département de l’Orne, en Normandie.

Une portion de la route départementale 5 située au niveau de Tourouvre-au-Perche (1 600 habitants), sera recouverte d’un revêtement unique et sera reliée au réseau d’Enedis.

La conception du revêtement, on la doit au groupe Colas, leader dans le domaine de la construction et l’entretien des routes.

Pour le moment, on estime la future production d’électricité de la route solaire à environ 17 963kWh.

Celle-ci pourrait alimenter, par exemple, l’éclairage public d’une ville de 5000 habitants.

Le revêtement (« Wattway ») sera posé directement sur la chaussée et la route solaire devrait être fonctionnelle d’ici la fin de l’année.

Les routes solaires : une bonne idée mais encore en phase de test

Transformer des routes en panneaux solaires avait déjà été évoqué par deux ingénieurs américains.

La route photovoltaïque est un projet innovant, sur lequel travaille depuis 5 ans le groupe Colas en lien avec l’Institut national de l’énergie solaire.

Les routes solaires pourraient s’avérer l’une des solutions de demain pour produire de l’énergie renouvelable.

Les véhicules occupent les routes uniquement 10 % du temps, sans oublier qu’en France, il y a un million de kilomètres de routes.

Si un quart des routes françaises sont transformées en routes solaires, cela suffirait pour rendre la France indépendante énergétiquement.

Toutefois, il convient de rappeler que le projet de la route solaire Colas a nécessité une subvention de 5M€ pour 1 kilomètre, soit 2 800 mètres carrés de dalles photovoltaïques.

De plus, dans un premier temps, la route solaire va entrer dans une phase de test au niveau de sa résistance dans le temps ainsi que son efficacité dans la production d’électricité.

Des phases de test sur des surfaces moins importantes (20 ou 40 m2) ont déjà eu lieu au niveau de Grenoble, Chambéry et dans les Yvelines.

Si tout se passe bien, l’idée est quand même, d’ici 5 ans, de transformer 1 000km en routes solaires.

L’électricité produite devrait permettre d’alimenter près de 5 millions de français. On pourrait aussi imaginer que, bientôt, ces routes pourront autoréguler leur température grâce à l’électricité générée pour lutter contre le verglas ou encore permettre un rechargement des véhicules électriques.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer