Sécurité routière et mauvais chiffres de 2014 : comment le gouvernement réagit-il ?

Alors que la fin de l’année 2014 approche, l’heure est venue de s’intéresser au bilan de la Sécurité Routière. Contrairement à l’année 2013 qui s’est inscrite dans la continuité des années précédentes, et qui a marqué une étape supplémentaire dans la baisse du taux de mortalité routière, l’année 2014 restera dans les statistiques comme une année qui rompt cette tendance et qui a vu le nombre des morts sur nos routes repartir à la hausse…

securite routiere gourvernement

Un mois de novembre qui confirme la hausse

C’était malheureusement déjà le cas pour le mois d’octobre : le mois de novembre s’est terminé par une hausse de la mortalité de + 10,7 %, soit 279 morts sur les routes contre 252 en 2013. Le nombre de blessés est de 6 131 personnes, soit une hausse de + 1,3 %. Les hospitalisations sont en hausse de + 3,4 %. Enfin, le nombre des accidents corporels est de 4 999, soit en hausse de + 0,2 %.

Pour les onze premiers mois de cette année 2014, comparés à 2013, tous les chiffres sont en hausse : « + 5 % de personnes tuées, + 2,6 % de personnes blessées, + 3,6 % de personnes hospitalisées ». Enfin, les usagers vulnérables sont les plus touchés par cette hausse : + 15 % de morts chez les piétons, + 5 % chez les cyclistes et + 9 % de cyclomotoristes.

Source : http://www.securite-routiere.gouv.fr/

hausse morts novembre

Le Ministre de l’Intérieur promet des mesures « tous azimuts » pour 2015

Depuis 12 ans, le taux de mortalité n’a cessé de baisser. En tous cas jusqu’en 2013. L’année dernière taux de mortalité avait atteint le niveau le plus bas avec seulement 3 250 tués sur nos routes. Selon le bilan provisoire de l’année 2014, le nombre de décès sur les routes est à la hausse. Sur les 10 premiers mois de l’année, on dénombre déjà 2 798 victimes.

Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve qui s’est exprimé récemment sur le sujet, a déclaré vouloir mener une action « tous azimuts » afin d’obtenir des résultats satisfaisants en termes de sécurité routière en 2015. Au cœur de cette action : la lutte contre l’alcool et les stupéfiants au volant, le port de la ceinture de sécurité, le portable au volant… Avec un bilan médiocre pour 2014, nous sortons de la « bonne spirale » qui devrait nous conduire à atteindre l’objectif de 2 000 décès sur la route d’ici 2020, a précisé le Ministre. Les mesures concrètes devraient être annoncées au mois de janvier prochain.

Moins de « rigueur » gouvernementale concernant la sécurité routière ?

Le discours tenu par le Ministre Bernard Cazeneuve n’a pas été bien accueilli par tous. Les membres du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) ont réagi à l’abandon par le Ministre, de leur proposition d’abaisser la limitation de vitesse de 90km/h à 80km/h sur toutes les routes secondaires, pourtant jugée essentielle pour réduire le taux de mortalité. Des expérimentations sont prévues sur certains axes mais cette mesure paraît insatisfaisante aux yeux des membres du CNSR qui attendent des décisions orientées et efficaces. Chantal Perrichon, Présidente de la Ligue contre la violence routière, a, quant à elle, souligné l’absence de coordination entre les ministères au sujet de la sécurité routière.

Bientôt les fêtes de fin d’année, restons prudents ensemble.

Mis à jour le 17 décembre 2014

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer