L’année 2014 s’annonce meurtrière en terme de Sécurité Routière…

En septembre, les chiffres de la Sécurité Routière avaient dévoilé une légère hausse de la mortalité de + 1,3 %. Le mois d’octobre est beaucoup plus alarmant avec une hausse de + 13,6% par rapport à 2013. De quoi s’inquiéter quant aux chiffres globaux pour l’année 2014…

hausse morts octobre

Malheureusement, une hausse de la mortalité attendue pour le bilan 2014

Cela fait plus de dix ans que la mortalité sur les routes de France est en baisse… Mais au vu des chiffres de ces derniers mois la courbe de la mortalité risque de s’inverser.

En regardant l’infographie ci-dessus on peut facilement constater les augmentations successives par rapport à 2013, et voir que le mois d’octobre est jusqu’à maintenant le plus meurtrier (même si ce mois à tendance à l’être chaque année).

En effet, ce sont 350 personnes qui sont décédées sur les routes en octobre, contre 308 en 2013 (soit 42 personnes de plus). Les accidents corporels augmentent de + 1,9 %, le nombre de blessés de + 2,9 % et les hospitalisations de + 4,4 %.

Un danger permanent malgré les mesures mises en place…

Pourtant de nombreuses mesures ont été annoncées et mises en place ces derniers mois mais la solution miracle ne semble pas avoir été encore trouvée parmi elles : équipements de sécurité obligatoires ? Nouveaux radars ? Nouveaux tests de dépistage ? Zones à 30 km/h en centre-ville ?

Enfin, cyclistes et piétons doivent rester très vigilants. L’hiver cause de nombreux accidents par manque de visibilité.

 

Visionnez la dernière campagne de prévention de la Sécurité Routière anglaise qui déplore le nombre encore trop important de morts sur les routes à cause de l’alcool au volant :

Mis à jour le 17 décembre 2014

Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer