Paris : plus de zones à 30km/h dès septembre

16 août 2014

Encore aujourd’hui l’accidentologie parisienne est claire : ce sont les piétons qui sont les principales victimes… Faisant partie des promesses du nouveau Maire de Paris, les zones à 30 seront étendues au 2ème , 5ème et 6ème arrondissements dès le mois de septembre. D’ici 2020, l’objectif de la Mairie de Paris est d’étendre les  »Zones 30 » à plus de la moitié de la capitale.

infographie distance freinage

L’objectif de la mise en place de ces zones à 30 km/h

La sécurité

Le but premier est de sécuriser les voies de circulation. Rappelons qu’en 2013,  29 personnes ont perdu la vie dans les rues de Paris , dont 12  piétons et 14 deux-roues. Un piéton heurté à 50 km/h meurt dans 5 à 10 % des cas, à 30 km/h, cette proportion tombe à 2%.
En cas de collision, les blessures sont aussi moins graves. Si un véhicule heurte un piéton à 50 km/h, le choc équivaut à une chute de 10 m de haut, alors que le même impact à 30 km/h équivaut pour le piéton à une chute  de 3,5 m. La probabilité de décès en cas de collision est neuf fois plus élevée à 50 km/h qu’à 30 km/h.

L’argument sécuritaire est prédominant. Voici quelques chiffres qui reflètent les diminutions d’accidents et de blessés suite aux passages aux 30 km/h.

  • Hambourg, 575 zones 30 => Accidents : – 20 % et accidents avec blessés graves : – 25 %
  • Pays-Bas, 151 zones 30 => Accidents corporels : – 42 %
  • Grande-Bretagne, 72 «20 mph zones» => Accidents corporels : – 61 % et accidents d’enfants cyclistes et piétons : – 67 %

Une circulation améliorée et plus fluide

À 30 km/h, la conduite est plus régulière et les distances de sécurité sont réduites : le débit s’en trouve amélioré. Et si l’on ajoute à cela la diminution des accidents et du nombre de voitures dans les rues, ça en fait, des bouchons en moins !

Moins de pollutions

Cette démarche s’intègre dans le « Plan Climat »  : avec notamment 30 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre prévue pour 2020.
Effectivement, une conduite plus régulière et à bas régime consomme moins de carburant. L’opération a déjà fait ses preuves en Allemagne où l’impact d’une telle mesure au niveau des effets polluants à été mesuré.
Sans compter que développer les zones à 30 km/h en ville , c’est encourager l’utilisation d’autres modes de déplacement non-polluants comme le vélo….

Dans la plupart des voies en zone 30, les vélos peuvent circuler à double-sens et tourner à droite ou aller tout droit au feu rouge. Le partage de l’espace entre piétons, cyclistes et conducteurs y est plus facile.

Les autres villes aussi :

Nice, Chambéry, Beauvais, Charleroi, Fontainebleau, Rungis, Bougival, Sceau, Clamart, Bordeaux, Montpellier…

30km/h en ville

Plus la vitesse du véhicule est élevée plus le champ de vision du conducteur est réduit. La route est donc plus sure en zone 30. Elle est la garante d’une cohabitation entre usagers dans de bonnes conditions de sécurité entre les vélos et les automobiles et une meilleure traversée pour les piétons.

Rappelons qu’un piéton se doit de traverser sur le passage piéton dés lors que celui-ci se situe à moins de 50m ! Ne pas respecter cette règle est une infraction !
Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer