Guide complet contre le vol de moto et autres deux-roues

2 janvier 2019

En France, un deux-roues est dérobé toutes les dix minutes. Dans la très grande majorité des cas, les vols s’effectuent en milieu urbain, généralement sur des motos garées la nuit sur la voie publique. Voici quelques conseils pour se prémunir contre ces incidents.

Guide complet contre le vol de moto et autres deux-roues 

Les différents modes opératoires

Le vol par enlèvement

Les véhicules convoités sont les deux-roues stationnés dans la rue. Ce vol opportuniste est le plus largement répandu. Pour dissuader les voleurs, d’abord, ne laissez jamais votre moto ou scooter sans surveillance, avec la direction bloquée (Neiman) et sans oublier les clés sur le contact !

Si possible, privilégiez un espace éclairé, bien en vue. Enfin, si vous disposez d’une chaîne antivol ou type U, pensez à toujours l’accrocher à une fixation au sol ou une grille, un poteau, etc. Cette négligence peut vous coûter cher.

En effet, bon nombre de vols s’effectuent par embarquement de la moto dans une camionnette maquillée en véhicule de dépannage, sans que personne ne le remarque.

Le vol à domicile ou home jacking

Heureusement, cette technique est peu répandue, car elle nécessite un repérage des lieux et de s’introduire, souvent la nuit, chez un particulier. Ce délit est plus grave qu’un simple vol puisqu’il cumule la violation de domicile avec effraction.

Le bike jacking

Moins fréquent en France que dans certains pays d’Europe, ce mode opératoire violent consiste à subtiliser le deux-roues en s’en prenant par surprise au motard stoppé le plus souvent à un feu rouge.

Les étapes à suivre en cas de vol

Constatez les dégâts

N’hésitez pas à prendre en photo la scène avec d’éventuelles preuves : un antivol forcé, des bris de glace (bulle) ou de carénage, etc. Cela pourra prouver auprès de l’assureur qu’il s’agit bien d’un cambriolage et non d’une tentative de fraude…

Déposez plainte

Déposez plainte dans le commissariat le plus proche de chez vous sous 24 heures. Le récépissé sera à fournir auprès de la compagnie d’assurance pour prouver le dépôt de plainte. Cette démarche vous protégera si le voleur, alors au guidon de votre moto, commet un accident.

Contactez la Préfecture

Faites opposition auprès de la préfecture ayant délivré la carte grise moto.

Informez votre compagnie d’assurance

Informez votre assureur du vol sous 48 heures par lettre recommandée avec accusé de réception dans laquelle vous décrivez la situation. Attention, si vous avez une assurance au tiers, aussi dite responsabilité civile, vous ne serez pas remboursé.

Pour être indemnisé, vous devrez avoir souscrit la garantie vol. Attention à respecter les conditions de sécurité précisées dans le contrat telles que le verrouillage de la direction (Neiman), la mise en place anti-vol en U agréé NF, CE ou SRA, le gravage agréé SRA des éléments principaux et enregistrement au fichier central des gravages « ARGOS ».

Ce marquage consiste à faire graver les sept derniers caractères du numéro de série sur onze points de votre moto. Cela peut dissuader du vol, car la revente des pièces détachées sera plus difficile.

Si votre moto n’est pas retrouvée, passé un délai d’un mois, l’assurance vous dédommage selon la cote argus. Si votre moto est retrouvée, l’assurance prend en charge les réparations éventuelles dans les limites fixées par le contrat.

Comment se prémunir et éviter le vol de son deux-roues

Aucun équipement moto de protection n’est infaillible. Mais, il est recommandé de ne pas lésiner sur la sécurité. Misez sur une chaîne dont les maillons 14 mm de diamètre minimum et un U d’une anse de 16 mm de diamètre.

Pour des questions d’assurance, conservez précieusement les factures de vos antivols pour prouver leur certification !
Attacher le deux-roues à un point fixe devrait être une règle stricte.

Mais parfois, c’est impossible. Dans ce cas, sur la roue avant, le U ou la chaîne doit prendre un bâton de roue et deux fourreaux de fourche en passant au-dessus des étriers de frein ; sur la roue arrière, un bâton de roue et le bras oscillant. Cette attention évitera qu’une pièce soit démontée, mais votre deux-roues pourra toujours être embarqué en l’état

Un bloque disque représentera une difficulté supplémentaire pour les voleurs, mais attention, cet équipement ne se suffit pas à lui-même ! Même chose, l’alarme moto arrête rarement un voleur.

Elle doit venir en plus de l’antivol. Un système d’avertissement de déclenchement d’alarme à distance vous permettra de réagir rapidement, à condition d’être proche.

Le Traqueur NANO, implanté sur le véhicule,  vous permettra de le géolocaliser tandis qu’avec l‘application Moto Guard vous pourrez lancer une alerte dès que votre moto est volée : le signal sera perçu par la communauté des motards qui se mettra en éveil pour la localiser.

Enfin adoptez le bon comportement. Par mesure de sécurité, il est conseillé aux motards d’attacher leur deux-roues même stationné dans un parking fermé ou un garage privé.

Chez vous, ne laissez jamais vos clés sur votre moto et ne les laissez pas en évidence dans la maison. Une lumière dans le garage et l’entrée sera dissuasive.

Pendant la conduite, restez vigilant. À l’arrêt, gardez la première vitesse enclenchée . Mais en cas de vol à l’arraché, il est recommandé de ne pas résister.

Publié par Stephanie
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer