Femme au volant : la fin des stéréotypes

3 octobre 2016

C’est un fait, les femmes sont plus prudentes que les hommes au volant.
A contrario, le taux de réussite à l’examen du permis de conduire est plus important chez les hommes.

Un rapport sur les femmes et l’automobile a été publié mercredi 28 septembre. Il a pour but de favoriser la mobilité des femmes précaires et la place de la femme dans l’industrie automobile.
Le rapport est réparti sur 3 axes : la lutte de la précarité et l’accès à la mobilité, le développement de la mixité et l’égalité professionnelle dans le secteur automobile, et les stéréotypes des femmes au volant.

 

Femme au volant : la fin des stéréotypes

L’égalité avant tout

Le permis de conduire :

Il existe une différence d’environ 10 points entre les hommes et les femmes à l’examen du permis de conduire
La délégation souhaite mettre en place des statistiques sexuées pour pouvoir « mieux quantifier » cet écart et « faire progresser » le taux de réussite des femmes à l’épreuve pratique du permis de conduire.

Cette statistique permettra également d‘identifier les établissements qui présenteraient un taux de réussite des femmes au permis significativement inférieur à celui de la moyenne nationale » selon ce même rapport.

Instaurer dans la formation des inspecteurs et dans celle des enseignants de la conduite automobile et de la sécurité routière des modules relatifs aux stéréotypes masculins et féminins.

La publicité :

Les recommandations du  CSA (conseil supérieur de l’audio visuelle) et l’ARPP (autorité de régulation professionnelle de la publicité) qui appellent à plus de contrôle des publicités des acteurs automobile afin d’éviter tous les messages sexistes.

Insérer dans les campagnes publicitaires de sécurité routière des messages sur l’écart entre le nombre d’accidents chez les hommes et chez les femmes.

La mobilité solidaire :

Le but de ces recommandations concerne également les femmes précaires qui ne peuvent pas accorder de l’argent à la mobilité.

Mettre en lumière le travail d’associations  qui permettent aux femmes précaires d’acquérir le permis de conduire et un véhicule.

L’association « les Autos du cœur » est le coup de cœur de la délégation.
Celle-ci propose d’aider les personnes en situation de précarité d’acquérir de vielles voitures à bas prix au lieu de les envoyer à la casse.

Mettre également en avant le travail des garages associatifs ou solidaires qui poursuivent un objectif de mobilité solidaire.

Les constructeurs se sont imprégnés de ce concept notamment PSA qui a choisi d’en accompagner une vingtaine en France, afin de les aider dans le processus de création et d’achat d’équipements.
Les garages associatifs ou solidaires proposent des prix 25 % à 40 % inférieurs aux prix du marché.

Les femmes conduisent mieux que les hommes

C’est prouvé, les femmes sont beaucoup plus prudentes sur la route. Le cliché, femmes au volant, mort au tournant, semble être une pure invention qui pourrait mieux  s’appliquer aux hommes, car ils sont beaucoup moins sensibles aux dangers de la route.

Selon la Sécurité Routière :

  • 92 % des conducteurs impliqués dans des accidents mortels avec un taux d’alcool positif sont des hommes.
  • 83 % des condamnés pour homicides involontaires sur la route sont des hommes.
79 % des personnes présentes dans les stages de récupération de points sont des hommes.
Source PermisAPoints.fr

Un pourcentage qui montre bien que les hommes respectent moins les règles du code de la route et perdent davantage de points que les femmes.

Les hommes et les femmes sont inégaux face aux accidents de la route.
C’est scientifiquement prouvé, les hommes prennent plus de plaisir à enfreindre les règles alors que les femmes ont davantage conscience des risques de la route.

Accidents : hommes vs femmes

Donner plus de place aux femmes dans l’industrie automobile

Selon le Conseil National des professions de l’automobile (CNPA), 78 % des employés du secteur de l’automobile sont des hommes.

Et la plupart des femmes dans le secteur de l’automobile occupent des places administratives.

Un point qui se confirme, par l’arrivée du salon de l’auto où les femmes semblent être représentées comme un « outil d’aide à la vente ».

Presque tous les stands de voiture ont des hôtesses pour la mise en avant de leurs véhicules.

La délégation souhaite donc instaurer une égalité entre le nombre d’hôtes et d’hôtesses au salon de l’auto, ainsi qu’une tenue vestimentaire qui ne réduisent pas la femme à un rôle de « faire-valoir de l’automobile ».

tweet-charlotteauvolant

 

En 2017, une loi va imposer un minimum de 40 % de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises afin de se rapprocher de la parité sur les postes de haut niveau.

Pour donner envie aux jeunes femmes de rejoindre le secteur automobile, il faut aussi mettre en avant celles qui  participent déjà à l’évolution des entreprises et du secteur automobile. C’est ce que  fait l’association  » Women and Vehicles » qui a élu « Femme de l’année 2016 » , la directrice du design pour les véhicules du segment C de Renault, Agneta Dahlgren.

Publié par Syrinne
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer