Salon mondial de l’automobile 2016 s’ouvre en demi-teinte

30 septembre 2016

Le Salon mondial de l’automobile 2016 ouvre ses portes au public samedi 1er octobre. Il se tiendra jusqu’au 16 octobre. Le ticket d’entrée est de 16€. Voici un aperçu de ce que vous pourrez voir. Pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, dés lundi 3 octobre, il sera possible de faire une visite virtuelle à 360°. Rendez-vous sur le site du salon.

Affiche édition 2016 du Salon de l'automobile de Paris

 

Les nouveautés attendues

Les temps forts : le concept-car de Renault « Trezor » , vitrine technologique avec un moteur 100 % électrique offrant une autonomie de 300km. Certains éléments du véhicule se retrouveront sur les prochaines Renault.

 

Pour lapremière fois sur le Salon parisien, Tesla présentera ses modèles 100 % électriques.

Il faut noter que l’électrique n’a jamais été aussi bien représenté que cette année, avec pas moins de 70 modèles exposés. Le marché des voitures électriques est en très forte croissance : + 63 % en France en 2015, + 70 % dans le monde

De nouvelles thématiques ont été programmées notamment avec une belle exposition intitulée « Moteur ! L’automobile fait son cinéma ». Des modèles emblématiques sont présents avec Choupette et Vaillante, mais aussi la Jaguar d’Austin Powers en passant par la DS du Mentalist…

Un vaste espace sera dédié à la compétition avec la fédération Française de Sport Automobile qui animera toute la zone.

Des nouveaux acteurs également arrivent sur le salon afin d’élargir les centres d’intérêts. Ainsi les entreprises qui ont révolutionné la mobilité comme Blablacar, Drivy, ou encore Carizy seront présentes

ll s’agit d’aller au-delà de la seule présentation des nouveaux modèles ; nous avons la volonté d’intégrer cette manifestation dans la problématique plus générale de la mobilité

Jean-Claude Girot – commissaire général du Salon

Des constructeurs automobiles absents

L’année 2016 de ce salon sera marquée par l’absence de nombreux constructeurs.

Ford, Volvo, Mazda, Bentley, Rolls-Royce, Aston-Martin, Lamborghini ou encore Bugatti n’ont pas choisit d’être sur le salon

Il semblerait que la profusion des salons automobiles ( Paris, Détroit, Tokyo, Francfort, Genève….) diminue l’intérêt des constructeurs. Ils préfèrent souvent se pencher sur d’autres moyens de visibilité.
Des salons aussi trop grands qui noient dans la masse les nouveautés.

Les enquêtes montrent que le quart des visiteurs se trouvent en phase de décision d’achat ; ils viennent choisir leur nouvelle voiture. Ce qui signifie que les marques absentes passent à côté de quelque 300 000 clients

François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d’automobiles

Vers une nouvelle approche de communication

Créé en 1898, le salon de l’automobile de Paris a bien changé depuis ses débuts. Le digital occupe désormais une place de choix dans l’expérience du visiteur. De nombreuses marques proposent cette année sur leur site une visite virtuelle très sophistiquée de leur stand au Mondial. Ou encore des expériences sensorielles probablement plus vendeuses qu’une jolie hôtesse devant une voiture…

 

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer