Les routes de France arpentées par des voitures sans conducteurs

24 septembre 2015

On n’arrête pas le progrès. Aujourd’hui même, des voitures circulent en toute impunité sur les routes de France… sans conducteur. Ces voitures du futur sont actuellement en phase de test, et roulent ainsi sur les traces de celles qui ont été essayées aux Etats-Unis. Si vous en croisez une, rassurez-vous : ce n’est donc pas l’Homme Invisible au volant.

voiture autonome france citroen

Crédit photo : Citroën

Une technologie étonnante

Mais comment une voiture peut-elle se déplacer sans être pilotée par un être humain ? La réponse réside dans les nombreux capteurs qui lui permettent de “voir” et d’analyser son environnement. Il peut s’agir de lasers, de radars ou de vidéos, et tous doivent être réglés avec une grande précision pour éviter les accidents.

Par ailleurs, le véhicule doit être équipé d’outils de géolocalisation imparables pour pouvoir suivre un GPS automatiquement sans commettre d’erreurs.

La C4 Picasso, le modèle expérimenté en ce moment sur les routes de France, est également configuré pour respecter le code de la route, ce qui dans certains cas peut s’avérer problématique. Ainsi, elle s’est récemment retrouvée sur une route où la vitesse était limitée à 70 km/h… et était la seule à respecter cette limitation.

Mais surtout, la voiture doit être en mesure d’interpréter le comportement des autres véhicules. Dans ce but, les ingénieurs ont développé une nouvelle forme d’intelligence artificielle, qui permet d’anticiper les mouvements les plus étranges, par logique ou par association d’idées.

Des essais audacieux

Vincent Abadie, maître expert en aide à la conduite et véhicules autonomes chez PSA, explique que ces voitures sans chauffeur circulent “à toute heure du jour, y compris lorsque la circulation est dense”. Il ajoute : “Jusque là, nos prototypes tournaient uniquement sur circuit. Sur route ouverte, nous cherchons les aléas […] Ces essais vont nous permettre de rendre nos véhicules plus intelligents en améliorant les algorithmes de commande.”

On devrait voir arriver sur le marché les premières voitures autonomes pour le grand public en 2020. Il s’agira en réalité de modèles semi-autonomes, dans lesquels le conducteur ne pourra se reposer que de façon ponctuelle, en restant vigilant. Pour se faire promener sans s’occuper de rien, il faudra attendre au moins 2030.

Les ingénieurs continuent à faire des modifications et des ajustements sur les algorithmes du modèle actuel, en prenant en compte toutes les observations effectuées au cours des tests. L’un des plus grands défis consiste à perpétuellement trouver un équilibre entre l’efficacité et la sécurité.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer