Le centre de Paris bientôt piéton?

18 février 2014

Les municipales approchant à grands pas, les principaux candidats à Paris révèlent leur programme concernant la circulation, question délicate dans les grandes villes comme la capitale. Plus précisément, c’est la « piétonnisation » de certaines zones qui apparaît comme point commun mais aussi comme le fil de la discorde, les projets n’étant pas les mêmes selon qu’on se positionne à gauche ou à droite…Petit résumé des principales propositions.rue pietonne

Piétonnisation partielle de certains arrondissements du centre de Paris

C’est Nathalie Kosciusko-Morizet qui se dit favorable à une piétonnisation partielle des quatre premiers arrondissements de Paris. Le projet inclut également la montagne Sainte-Geneviève, Montmartre et Belleville. Seuls les résidents, les livreurs et les conducteurs de voitures électriques y auraient accès. Il s’agit donc de renforcer le dispositif existant déjà, par exemple, à Montmartre où l’accès est restreint de cette façon le week-end.

La gauche affirme que cette proposition aura des effets néfastes sur la circulation dans les arrondissements autour. Le trafic des 9e, 10e et 11e arrondissements se verrait alourdi davantage. Plus que des zones piétonnes, il vaudrait mieux réfléchir en termes de rues piétonnes.

Piétonnisation de certaines rues parisiennes les week-ends et les jours fériés

L’opération « Paris respire » permet déjà de rendre piétonnes certaines rues de Paris les week-ends et les jours fériés. Les conséquences de la piétonnisation de certaines rues parisiennes ne sont pas nuisibles sur le trafic. Anne Hidalgo propose ainsi la création d’un quartier piéton au sein de chaque arrondissement. Ce quartier serait réservé aux piétons et cyclistes toute l’année.

Au niveau des places parisiennes, Anne Hidalgo souhaiterait un aménagement de la place de la Bastille pour la réserver aux « douces circulations », suivront Nation, Italie, Panthéon, Denfert-Rochereau et Montparnasse…Sur ce point elle rejoigne sa rivale NKM qui  propose également de réaménager la place de la Concorde, Denfert, Bastille et Nation.

Qu’en pensent les automobilistes?

statistiques centre ville sans voiture

D’après un sondage effectué sur notre site, il semble que les avis défavorables l’emportent avec 53% des votes se répartissant entre « contre » et « absolument contre » la limitation de la circulation des véhicules dans les centres-villes.

Il serait forcément intéressant de connaître les raisons qui empêchent les automobilistes à laisser leur voiture hors des centres-villes !

Rappelons qu’en centres-villes et ailleurs, le refus de la priorité aux piétons est passible d’un retrait de 4 points !

Des actions déjà activent au niveau européen!

Il existe depuis 2 000 la journée sans voiture. Cette initiative a ensuite laissé la place à la semaine européenne de la mobilité depuis 2 002. Cette semaine d’action a lieu en septembre dans plusieurs villes européennes. La Semaine Européenne de la Mobilité est une campagne ayant pour but de sensibiliser les citoyens à l’utilisation des transports publics, du vélo, de la marche, à encourager les villes européennes à promouvoir ces modes de transport et à investir dans les infrastructures nécessaires.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer