Sécurité Routière : quels sont les départements les plus dangereux ?

14 novembre 2017

Le site auto-moto.com a établi une carte interactive qui nous permet de savoir quels sont les départements en France dans lesquels on dénombre le plus d’accidents corporels et à l’inverse, les départements les plus sûrs sur la route. L’analyse sur laquelle s’est basée l’élaboration de la carte, est issue des données officielles disponibles sur la plateforme du Ministère de l’Intérieur. Voici les points essentiels qui en sont sortis !

Sécurité Routière : quels sont les départements les plus dangereux ?

Quels sont les départements qui affichent le plus d’accidents corporels ?

Après trois années de hausses de la mortalité sur les routes, voici les cinq départements les plus dangereux en termes de sécurité routière en France métropolitaine (où il y a le plus grand nombre d’accidents corporels) :

  • Paris,
  • Alpes-Maritimes,
  • Bouches-du-Rhône,
  • Haute-Corse,
  • Corse-du-Sud.

Quels sont les départements qui affichent le moins d’accidents corporels ?

Certains départements sont moins dangereux que d’autres, on y constate le moins d’accidents corporels. Il s’agit des départements de :

  • Mayenne,
  • Jura,
  • Savoie,
  • Ardenne,
  • Vendée.

Le département de la Mayenne est le département le plus sûr en France Métropolitaine. On y dénombre 4,75 accidents avec préjudice corporel pour 10 000 habitants.

Une fois ces chiffres posés, peut-on les expliquer ?

Il est en effet possible d’expliquer en partie les statistiques par le nombre respectif d’acteurs de la sécurité routière dans chaque département (automobilistes, piétons, …).

En faisant une brève comparaison, on peut relever que parmi les dix départements les plus dangereux, plus de la majorité (6) ont une population supérieure à 1 million d’habitants alors qu’à l’inverse, dans les départements les moins dangereux, la population est moins élevée (aucun d’eux n’a une population dépassant les 700 000 habitants).

À noter aussi que certains départements ne se trouvant pas dans le top 5 précité, ont pourtant une accidentalité routière inférieure à la moyenne nationale. L’ouest avec la Bretagne, les Pays de la Loire et la Basse-Normandie y font partie. Mais aussi des départements dans le Nord-Est comme la Champagne-Ardenne, le Nord-Pas de Calais, l’Alsace, le Franche-Comté, et la Lorraine.

L’explication ne semble pas se trouver non plus dans un quelconque motif culturel (exemple : « les Parisiens sont pressés et conduisent mal »).

La réponse se trouverait dans l’état des infrastructures routières et le comportement des automobilistes.

Comment l’étude a été réalisée ?

Pour aboutir à ces chiffres, Auto Moto s’est basé sur les statistiques officielles du Ministère de l’Intérieur des accidents routiers dans chacun des 96 départements de la métropole.

Les données enregistrées sur la plate-forme data.gouv correspondent aux rapports de la police et de la gendarmerie en cas d’accident entraînant des dommages corporels. Le fichier ainsi constitué et appelé « BAAC » est ensuite géré par l’ONISR (Observatoire national interministériel de la Sécurité routière).

Les 6 dernières années ont été prises en compte (période de 2006 à 2011). Une fois le nombre des accidents par département ayant été établi, il a été en rapport avec la population dudit département.

La formule utilisée est la suivante : le nombre total d’accidents corporels des six dernières années est divisé par 6 pour obtenir un nombre moyen par année.

Ce nombre est ensuite rapporté à la population du département.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer