Sécurité routière : les préconisations du Parlement Européen

7 octobre 2021

Chaque année, environ 22 700 personnes meurent et 120 000 personnes sont grièvement blessées sur les routes d’Europe. Pour y remédier, le Parlement européen a lancé un appel général pour atteindre un objectif de zéro tué d’ici 2050. Les députés européens ont émis des préconisations telles que la vitesse à 30 km/h dans les zones résidentielles et une tolérance zéro pour l’alcool au volant.

Sécurité routière : les préconisations du Parlement Européen

Sécurité routière : les chiffres européens

L’Union Européenne n’a pas atteint l’objectif fixé de réduire de moitié le taux de mortalité sur la route entre 2010 et 2020. Le nombre de morts a baissé de 36 % et les chiffres stagnent depuis plusieurs années.

Selon les chiffres européens de 2020, le taux de mortalité routière le plus faible d’Europe est en Suède (18 morts par million d’habitants). La Suède est un véritable modèle en matière de sécurité routière.

Contrairement à la Roumanie qui est le pays où le taux de mortalité est le plus élevé avec 85 morts par million d’habitants. La moyenne européenne est de 42 morts par millions d’habitants.

Concernant la France, le taux de mortalité est de 39 morts par million d’habitants.

Limitation de vitesse à 30 km/h et tolérance zéro pour l’alcool au volant

La vitesse est la première cause de mortalité sur la route. Elle représente 30 % des accidents mortels en Europe.

La Commission Européenne recommande de faire appliquer une limitation de vitesse à 30 km/h dans les zones résidentielles, piétonnes et où circule beaucoup de cyclistes.

En France, de nombreuses villes telles que Paris, Bordeaux ou Nantes sont passés à 30 km/h.

Concernant l’alcool au volant qui représente 25 % des décès, les députés européens souhaite une tolérance zéro.

De nombreux pays d’Europe de l’Est comme la Roumanie, la Slovaquie, la Hongrie ou l’Ukraine ont déjà adapté le taux d’alcoolémie à zéro sur leurs routes.

En Suède, le taux d’alcoolémie est limité à 0,2 pour tous les conducteurs ce qui correspond à zéro verre. Les sanctions sont également très élevées. En Suède, les amendes sont calculées en fonction des revenus. Avec un revenu moyen, l’amende s’élève à 2 000 euros environ et une suspension de permis de 12 mois s’ajoute à la sanction financière.

Rappelons qu’en France, l’infraction alcool au volant est passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de 6 points sur le permis de conduire.

Améliorer les mesures de sécurité et investir dans de meilleures infrastructures

Les députés ont également demandé à la Commission Européenne d’envisager d’inclure un « mode de conduite sûre » dans les appareils électroniques ou mobiles des conducteurs. Une incitation fiscale et des avantages d’assurance auto devraient être mis en place pour inciter à l’achat de véhicules avec des normes de sécurité élevées.

De plus, les députés proposent un investissement sur l’amélioration des infrastructures pour améliorer la sécurité routière. L’investissement devra se concentrer sur les zones où le nombre d’accidents est le plus important. Un appel aux États membres a été lancé afin que des fonds nationaux de sécurité routière soient destinés à des projets de sécurité routière avec l’argent récolté par les amendes.

Afin de mettre en place la nouvelle politique de sécurité routière européenne, les députés souhaitent la création d’une agence européenne du transport routier pour soutenir des transports « durables, sûrs et intelligents ».

Publié par Syrinne
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer