Les radars automatiques ont rapporté 789 millions d’euros en 2015

1 juin 2016

Selon la Cour des comptes, les radars automatiques auraient rapporté 789 millions d’euros à l’État en 2015, soit une augmentation de 38 % depuis 2009. Cette augmentation n’est qu’un début, l’État est plus que jamais mobilisé contre la délinquance routière.

Une augmentation surprenante

Les excès de vitesse ont représenté une véritable recette pour l’État, avec 4 200 radars dans l’hexagone qui ont généré en moyenne 164 000 euros et 13,31 millions de PV ont été envoyé au cours de cette année.

Une hausse surprenante puisque le nombre de flash aurait diminué. En effet, les radars aurait pris 20,24 millions de photos en 2015, contre 20,37 millions en 2014.

Selon le rapport annuel de l’Agence nationale du traitement automatisé des infractions (ANTAI), les radars automatiques flashent avec plus d’efficacité et de précision. Cette avancée technologique a permis d’augmenter le nombre de PV envoyé : les automobilistes ayant commis un excès de vitesse ont donc deux « chances » sur trois de recevoir une amende.

Les radars automatiques ont rapporté 789 millions d'euros en 2015

Les amendes et les sanctions pour excès de vitesse

Les amendes et le retrait de points pour excès de vitesse sont proportionnels à la gravité de l’infraction. Les amendes varient entre 68 euros pour un excès de vitesse inférieur à 20 km/h et 1 500 euros pour un excès de vitesse supérieur à 50 km/h. En ce qui concerne le retrait de points celui-ci varient entre 1 et 6 points en fonction de l’infraction.

Rappelons que la détection de radars est interdite et passible d’une amende de 3 500 euros et d’un retrait de 6 points.

20 % des infractions sont commises par des étrangers

L’État a conclu de nombreux accords avec certains pays européens tels que l’Italie, l’Allemagne et les Pays-Bas. Ces accords ont pour but de sanctionner les conducteurs étrangers ayant commis un excès de vitesse sur le sol français, ce qui pourrait expliquer les 789 millions d’euros rapportés à l’État en 2015 puisque 20 % des infractions ont été effectuées par un véhicule immatriculé à l’étranger.

Un objectif que l’État souhaite atteindre

L’État a pour objectif de faire passer sous la barre des 2 000 le nombre de morts sur nos routes avant 2020, un objectif qui semble difficile à atteindre, notamment avec le bilan catastrophique de 2015. Mais l’État ne rend pas les armes, et se mobilise pour lutter contre la délinquance routière.

De nombreuses actions ont été prévues pour limiter les excès de vitesse, telles que l’installation de 500 nouveaux radars d’ici 3 ans et la mise en place de 10 000 à 12 000 radars leurres, destiné à dissuader les automobilistes à commettre une infraction.

Rappelons que la vitesse est l’une des principales causes d’accidents sur la route. Respecter les règles, c’est avant tout d’assurer sa sécurité et celle des autres usagers de la route.

 

 

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer