Radars leurres : comment les reconnaître ?

11 février 2016

Face au triste record de mortalité sur les routes en 2015, le Gouvernement a décidé de prendre le taureau par les cornes et d’installer entre 10 000 et 12 000 faux radars sur les routes d’ici 3 ans. Et c’est chose faite depuis mardi 9 février !
La première zone de radars leurres a été installée dans le Pas-de-Calais sur 37km de la route départementale, entre Aubigny-en-Artois et Le Parcq.

carte route dépratementale 939 Pas de calais

A quoi ressemble un radar leurre ?

Le Gouvernement souhaite installer deux types de radars leurres afin de recouvrir le territoire et de multiplier par 4 le nombre de zones surveillées :

  • Le premier est une copie des radars traditionnels, équipé d’une cabine et d’un système d’optique qui pourra flasher les automobilistes en excès de vitesse sans amende à la clé. Cependant, ils seront occasionnellement activés et pourront sanctionner les automobilistes en cas d’excès de vitesse.
  • Le deuxième sera représenté sous la forme d’un panneau indiquant le message suivant : « Pour votre sécurité, contrôles radars fréquents » , mais les radars ne seront pas présents.

Quatre fois plus de radars

Pour enrayer la hausse de la mortalité sur les routes, le gouvernement a annoncé courant 2015 qu’il souhaitait augmenter la présence des radars en France. Tous types de radars confondus. En ce qui concerne les radars leurres d’ici la fin de l’année, ce sont 100 itinéraires classés dangereux en France qui seront équipés de « leurres par panneaux ». Puis 1 000 itinéraires seront concernés d’ici 2020

La vitesse est aujourd’hui dans la ligne de mire du gouvernement notamment avec l’installation de nouveaux types de radars dont les radars feu rouge multi-infractions en Essonne et en Gironde.

Les professionnels de la sécurité routière sont septiques

La vitesse est l’une des principales causes d’accident sur les routes et représente un combat quotidien pour les forces de l’ordre et les associations de prévention routière.

Un combat qui a également alerté le Royaume-Uni et la Suisse qui ont déjà expérimenté les radars leurres et ont réussi à réduire la vitesse des automobilistes.

Cependant, cette réussite ne rassure pas les professionnels de la sécurité routière qui restent sceptiques et affirme que cette solution peut être que provisoire et sera vite relayé par les réseaux sociaux et le bouche à oreille.

Un avis partagé par le délégué général de l’association Préventions Routière, Anne Lavaud,

« Nous avons aussi dénombré au moins 33 pages Facebook comptant au total 500.000 fans qui ont la même activité. L’information sur ces radars factices sera donc vite partagée. Même quand ils seront activés pour flasher ».

Il est donc jugé préférable par les associations de multiplier les contrôles effectués par les radars mobiles et embarqués même s’ils pourront être effectués par des sociétés privées pour permettre aux forces de l’ordre de s’appliquer à des tâches plus « importantes ».

Le Gouvernement tente par tous les moyens de réduire le nombre de morts sur les routes et d’atteindre l’objectif de moins de 2 000 morts d’ici 2020 notamment avec la mise en place de drones pour surveiller les automobilistes. Ces actions vont-elles être efficace ? Seul l’avenir pourra nous le dire.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer