Le radar de poche actuellement testé sur nos routes

22 août 2016

Un nouveau modèle de radar a rejoint depuis peu la famille des autres dispositifs de contrôle de vitesse sur la route. Ses avantages : sa petite taille et un contrôle élargi. Le radar de poche pourrait ainsi être vite le nouvel allié des forces de l’ordre. Actuellement testé dans le département de Loir-et-Cher, il pourrait bientôt être généralisé sur l’ensemble du territoire, en fonction des résultats obtenus. Explications.

radar de poche

Le radar de poche : léger et facile à transporter

Son nom est le Truespeed SE. Le radar de poche qui fait l’objet de tests, a été homologué.

Il tient dans une poche grâce à ses dimensions réduites : 12cmX 13cm.

A la différence des jumelles utilisées par les forces de l’ordre qui pèsent 2,5kg, le poids du radar de poche est d’environ 400g, ce qui le rend facilement transportable par les forces de l’ordre motorisées et facilement maniable.
Il peut se tenir en mains ou être fixé sur un trépied.
Sa petite taille n’enlève rien à sa performance : sa portée est de 640m. D’ailleurs, le contrôle grâce au radar de poche, se verra élargi à des infractions autres que le simple excès de vitesse…

Le Truespeed SE permettra de relever plus d’une infraction au volant

Le radar de poche contrôlera la vitesse des véhicules qui approchent ou qui s’éloignent.

Il peut détecter une vitesse entre 0 à 300 km/h avec un une marge de 1 km/h.

Ayant un zoom X7, le radar de poche permettra aussi de vérifier si le conducteur a bien sa ceinture de sécurité ou s’il téléphone au volant.

Le truespeed dispose d’un mode de relevé automatique.
Au prix de 3 800€ l’unité, ce nouveau mini-radar pourrait bientôt équiper les forces de l’ordre et leur permettre de sanctionner plusieurs comportements dangereux.

En plus, au vu de sa petite taille, il ne sera pas facilement repérable par les automobilistes.

Le radar de poche serait-il l’outil de contrôles « sniper » donc « à tout-va », comme le craint déjà certains automobilistes, sur ce nouveau bijou technologique ? Ou s’agira-t-il d’un moyen supplémentaire pour renflouer les caisses de l’Etat ? Certains affirmeront que oui, d’autres parleront de « sécurité pour les Français », et nous voilà dans l’éternel débat qui s’instaure lorsqu’on prononce le mot « radar »…

Mais rappelons que la vitesse excessive est la cause principale de près de 26% des accidents mortels en France.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer