Ile-de-France : baisse de la vitesse de 20km/h à compter du 4 juillet 2016

23 juin 2016

Nouvelle baisse de la vitesse en Ile-de-France : dans une dizaine de jours, la vitesse sur certaines parties des routes franciliennes sera réduite de 20km/h. Pour rappel, le 10 janvier 2014, la vitesse maximale autorisée sur le périphérique parisien est passée de 80km/h à 70km/h
La nouvelle mesure poursuit plusieurs objectifs : renforcer la sécurité routière, diminuer le nombre d’accidents mais aussi lutter contre les bouchons, le bruit et la pollution. Détails.

vitesse réduite en Ile de France

Pourquoi baisser la vitesse en Ile-de-France ?

Anne Lavaud, Déléguée générale de Prévention routière, précise que la limitation de la vitesse sur les portions des routes où chaque jour roulent 400 000 voitures, « devrait décongestionner le trafic, qui gagnera en fluidité notamment aux heures de pointes ».

En ce qui concerne l’accidentalité routière, Eric Tanays, Directeur régional et interdépartemental adjoint de l’Equipement et de l’aménagement Ile-de-France, souligne que, grâce à cette mesure, « il y aura moins de coups de frein brutaux et moins de chocs arrière ». La baisse de la vitesse sur ces tronçons devrait permettre de réduire également les risques d’accidents la nuit.

Le Préfet d’Ile-de-France a, quant à lui, indiqué :

Cette mesure va permettre aux Franciliens de circuler dans des meilleures conditions de sécurité et de temps, tout en respectant davantage l’environnement.

Quelles routes sont concernées ?

Les routes concernées par cette baisse de la vitesse dans la région parisienne s’étalent un tracé de 46 km. Voici les tronçons visés par cette mesure à compter du 4 juillet prochain :

-A 104 entre la N2 et la A4, 90km/h au lieu de 110km/h,

-A12 (110km/h au lieu de 130km/h) entre l’A13 et Saint-Quentin-en-Yvelines,

-A115 sur la totalité (90km/h au lieu de 110km/h),

-N6 entre l’A13 et Saint-Quentin-en-Yvelines et à Montgeron (90km/h au lieu de 110km/h) ;

 

Pourquoi ces sections de routes ?
Eric Tanays, Directeur régional et interdépartemental adjoint de l’Equipement et de l’aménagement Ile-de-France, a précisé que les choix ont été faits dans le cadre d’une concertation entre les élus locaux et les associations de riverains. La décision de la baisse de la vitesse sur ces portions de route a été prise par Manuel Vals en avril dernier en raison des risques accidentogènes élevés.
Un bilan devrait être dressé au bout d’un an.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer