Les campagnes de sécurité routière dans le monde

24 avril 2015

La sécurité sur les routes est une priorité dans le monde entier. En 2013 l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a publié un rapport alarmant sur la sécurité routière dans le monde : 1,24 millions de personnes meurent sur les routes chaque année.

campagne sensibilisation

Crédit image : Permisapoints.fr
  • La route est la 1ère cause de décès chez les jeunes âgés de 15 à 29 ans.
  • 75% des tués sur les routes sont des hommes.
  • 80% des décès sur les routes surviennent dans les pays à revenu intermédiaire, qui possèdent pourtant moins de la moitié du parc mondial de véhicules.
  • La probabilité de mourir dans un accident de la route dépend du lieu où on habite. : en Europe, la route semble plus sûre avec 10,3 tués pour 100 000 habitants, et le taux le plus élevé est en Afrique avec 24,1 tués pour 100 000 habitants.

Toujours selon ce rapport, « seuls 28 pays, où habitent 7% de la population mondiale, disposent d’une législation de sécurité routière complète couvrant les cinq principaux facteurs de risque d’accident ».

Nous allons voir comment les autorités et associations locales sensibilisent les populations, et communiquent sur les dangers de la route à travers le monde. Certaines campagnes se veulent choquantes et alarmantes pour sensibiliser localement voire au-delà des frontières.

L’alcool et les drogues au volant : un combat contre les abus

Au Québec, il est rappelé que les drogues sont interdites au volant, et ce n’est pas pour rien…

Les campagnes d’affichage à travers le monde (Canada, Roumanie, Brésil, Australie, Suisse…) :

boire ou conduire en voiture

En chiffres : la conduite en état d’ébriété (source OMS) 

  • Il a été constaté « que les lois interdisant la conduite en état d’ébriété étaient appliquées plus efficacement lorsqu’elles prévoyaient le contrôle aléatoire du taux d’alcool dans l’air expiré pour l’ensemble des conducteurs ; 135 pays ont recours à ce mode de contrôle aléatoire.
  • 89 pays (majoritairement en Europe, Asie et Amérique du Sud) disposent aujourd’hui d’une loi interdisant la conduite de véhicules à partir d’une alcoolémie inférieure ou égale à 0,05g/dl. Lorsque l’alcoolémie est supérieure à ce chiffre, le risque d’accident augmente considérablement.
  • L’application stricte d’une loi interdisant la conduite en état d’ébriété peut réduire de 20% le nombre de tués sur les routes.
  • Seuls 21% des pays indiquent que leur législation sur la conduite en état d’ébriété est correctement appliquée. »

La vitesse : quelques kilomètres en moins pour sauver beaucoup des vies

Cette campagne néo-zélandaise diffusée en 2013 avait fait beaucoup de buzz sur Internet dans le monde entier et toucher beaucoup de personnes :

En Belgique des automobilistes ont été invités en caméra cachée à leurs propres funérailles…

En chiffres : la vitesse (source OMS) 

  • « Une réduction de 5% de la vitesse moyenne peut faire baisser de 30% le nombre d’accidents mortels.
  • 114 pays limitent la vitesse autorisée en agglomération à 50km/h voire moins.
  • Seul 1 pays sur 7 estime que ses lois sur la limitation de vitesse sont correctement appliquées. »

Voir l’article sur les limitations de vitesse en Europe

Le téléphone au volant : tueur des temps modernes

Au Québec, la SAAQ rappelle qu’il ne faut pas risquer sa vie pour un simple message :

Le constructeur Volkswagen a piégé des spectateurs dans un cinéma de Hong Kong pour les sensibiliser sur l’utilisation du téléphone au volant et le manque d’attention que son utilisation entraîne :

Des campagnes d’affichage à travers le monde : Thaïlande, Hollande et Belgique

telephone au volant

Somnolence au volant : la petite gêne qui peut devenir fatale

Les campagnes d’affichage dans le monde : Thaïlande et Indonésie

somnolence au volant

Le port de la ceinture : un réflexe obligatoire

En Grande-Bretagne, on nous dit de profiter de la vie (et de sa famille) en n’oubliant pas sa ceinture de sécurité lorsque l’on conduit :

En chiffres : la ceinture de sécurité (source OMS) 

  • Le port de la ceinture de sécurité peut réduise le risque d’accident mortel de 50% pour les passagers assis à l’avant et de 75% pour les passagers assis à l’arrière.
  • 1 quart à peine des pays signalent que leur législation sur le port de la ceinture de sécurité est correctement appliquée.
  • 111 pays (qui représentent 4,8 milliards d’habitants, soit 69% de la population mondiale) disposent d’une législation complète sur le port obligatoire de la ceinture de sécurité pour tous les occupants du véhicule. Les Etats-Unis et le Mexique n’en font pas partie.

Les campagnes d’affichage dans le monde : Australie et OMS

ceinture de securite

Les usagers de la route les plus vulnérables

Toujours selon l’étude de l’OMS, 50% des tués sur les routes sont des piétons (22%), des cyclistes (5%) et des motocyclistes (23%).

Les enfants : si on ne s’occupe pas d’eux qui le fera ?

En Belgique, ce spot rappelle l’importance de la ceinture obligatoire, surtout lorsqu’il s’agit de la mettre aux enfants :

En chiffres : les dispositifs de sécurité pour les enfants (soucre OMS) 

  • « Les dispositifs de sécurité pour enfants à bord des véhicules réduisent la probabilité d’accident mortel de 70% environ chez le nourrisson et de 54% à 80% chez les jeunes enfants.
  • Seuls 17 pays (9%) signalent que la législation sur l’utilisation de dispositifs de sécurité pour enfants à bord des véhicules est correctement appliquée.
  • 96 pays (qui représentent 2,2 milliards d’habitants, soit 32% de la population mondiale) ont mis en oeuvre une loi sur l’utilisation de dispositifs de sécurité pour enfants à bord des véhicules. ». L’Australie, L’Inde, la Chine ou encore le Canada n’en font pas partie.

Une campagne d’affichage au Qatar : « Les enfants sont toujours en sécurité à l’arrière »

securite enfants

Les piétons, trop souvent victimes d’inattentions

Au Québec encore, la SAAQ rappelle aux piétons qu’il faut traverser dans les règles :

Les deux-roues et le port du casque

Enfin en Australie, ce spot rappelle que rouler 8 km/h en dessous de ses habitudes, peut sauver des vies :

En chiffres : Le port du casque pour motocyclistes (source OMS) 

  • La plupart des décès de motocyclistes sont dus à un traumatisme crânien.
  • Le port correct du casque pour motocycliste peut réduire de 40% le risque de décès et de 70% le risque de traumatisme.
  • 90 pays disposent d’une législation complète sur le port du casque pour motocyclistes, qui couvre : tous les usagers, toutes les voies de circulation, tous les types de motorisation et appliquent une norme concernant les casques pour motocyclistes.

 

Source : Rapport de situation sur la sécurité routière dans le monde de l’OMS

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer