Guide sur l’entretien du kit chaîne moto

26 septembre 2019

La chaîne de la moto fait partie des pièces vitales de la mécanique. Si les pneus sont cruciaux pour adhérer à la route, et les plaquettes et disques de freins pour s’arrêter, le kit chaîne moto est l’élément central de la transmission. Le kit chaîne inclut la chaîne, mais aussi le pignon de sortie de boite et la couronne. C’est pourquoi, afin d’entretenir sa moto, il est essentiel de bien entretenir sa chaîne.

Guide sur l'entretien du kit chaîne moto

Pourquoi est-il important d’entretenir son kit chaîne moto ?

Si le kit chaîne de moto ou scooter, pour ceux qui en sont équipés, ne connaît pas un entretien régulier, le premier risque sont ce qu’on appelle les points dures qui entraînent ces à-coups dans la transmission à l’accélération et des claquements dans le bras oscillant à la décélération. Ils sont dus aux saletés accumulées dans les différents maillons de la chaîne.

Deuxièmement, vous risquez de dérailler. Or, un déraillement augmente considérablement les risques d’avoir un accident.

Enfin, un danger existant bien que très rare est que la chaîne de transmission casse. Désormais, les chaînes motos sont renforcées.

Mais une telle rupture peut d’une part endommager le moteur, mais surtout blesser le pilote et son passager en cas de duo lors du « retour de chaîne ».

Comment bien nettoyer sa chaîne moto ?

La chaîne est exposée à l’air libre, et donc aux projections, à la poussière et à la pluie. En roulant, notamment sur les chemins pour un trail ou une moto cross, la chaîne accumule les particules de la route qui agissent tel un abrasif.

De l’eau et du savon ne suffisent pas, utilisez plutôt un nettoyant chaîne qui se pulvérise. Le plus simple reste souvent le WD40 un produit qui sert généralement à tout faire, surtout à dégripper.

Utilisez avec un pinceau ou une brosse spéciale à trois côtés qui vient s’emboîter sur la chaîne pour ôter la saleté.

Il est essentiel de commencer par nettoyer sa chaîne avant le graissage. Installez votre deux-roues sur la béquille centrale. S’il n’en a pas, utilisez une béquille d’atelier. Sinon poussez la moto en faisant avancer la chaîne au fur et à mesure.

Si la moto est sur une béquille, pensez à mettre un carton ou un récipient sous la chaîne, car de la graisse va couler sur le sol.

Une fois la chaîne totalement propre, séchez-la avec un chiffon propre ou allez faire un tour du quartier pour enlever tous les résidus de produits.

Pour garantir la longévité du kit chaîne, vérifiez son état et nettoyez-la tous les 1000 kilomètres; voire tous les 500 km pour les amateurs de trail et moto cross qui ont un usage intensif.

Comment bien regraisser sa chaîne moto ?

Après le nettoyage, il faudra ensuite lubrifier la chaîne, de préférence après avoir roulé pour que le lubrifiant pénètre bien entre les maillons. Il existe des lubrifiants été ou hiver, plus ou moins adhérents pour résister à la pluie.

Évitez les graisses d’hiver toute l’année, car les résidus gras risquent de s’agglomérer. Appliquez-la par pulvérisation sur l’extérieur entre les maillons pour ne pas atteindre le pneu. Ainsi, la chaîne et la couronne seront lubrifiées.

Outre l’aérosol, il existe aussi des graisses en tube très efficaces, mais moins faciles à appliquer : il faudra utiliser une brosse pour bien faire pénétrer.

Comme pour le nettoyant, veiller à ne pas mettre de graisse sur le système de freinage ni sur le pneu arrière. Après graisser, le mieux est de laisser pénétrer toute la nuit le temps que la graisse pénètre bien.

Veillez à graisser la chaîne tous les 500 kilomètres pour limiter son usure, et plus régulièrement si vous conduisez fréquemment sous la pluie.

Vérifier la tension de sa chaîne moto et l’état du kit chaîne

Au fil des kilomètres, la chaîne prend du jeu. Il faut donc s’assurer de sa bonne tension.

Attention : elle ne doit pas être tendue ! Il faut se référer à la valeur, disponible sur le manuel d’entretien de la moto.

En moyenne, laissez environ 3 cm de mou entre la chaîne et le bras oscillant avec la roue arrière en appui sur le sol. La tension de chaîne se fait sur le brin inférieur.

Une chaîne qui a beaucoup de kilomètres peut présenter des points durs. En faisant tourner la roue arrière, créez des mouvements de battement.

À chaque quart de tour, vérifiez que la chaîne ne soit pas « dure ». Si c’est le cas, refaites un quart de tour et faites la tension sur cette zone de référence.

Si votre chaîne est détendue, desserrez l’axe central et agissez sur les boulons de réglages des deux côtés pour faire reculer l’axe de roue. Plus vous vissez – en fonction des repères visibles à côté de l’axe, plus la chaîne se tend.

Sur une moto trail, enduro, tout terrain ou moto de course, il se peut que ce soit un système d’escargot, avec une spirale. Il existe un troisième mécanisme, dite de roue poussée : les boulons seront de l’autre côté et viendront pousser sur l’axe. Enfin, resserrez l’axe central.

Publié par Stephanie
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer