Epinal : Un jeune conducteur contrôlé à 153 km/h !

4 juin 2018

La brigade motorisée urbaine du commissariat d’Epinal a procédé à des contrôles de vitesse sur la RN57 au niveau de la commune de Saint-Nabord dans les Vosges. Un jeune conducteur a été pris alors qu’il circulait à 162 km/h sur une portion de route limitée à 90km/h. Les policiers retiendront la vitesse de 153 km/h.

Six points ont été retenus sur son permis de conduire qui a été immédiatement suspendu avec rétention immédiate. Il sera convoqué ultérieurement pour répondre de ses actes devant le tribunal de police.

Epinal : Un jeune conducteur contrôlé à 153 km/h !

Qui est concerné par le permis probatoire ?

Le permis probatoire ou permis jeune conducteur est délivré à tous les nouveaux conducteurs avec un capital initial de 6 points.

Les jeunes conducteurs vont acquérir progressivement les points afin de constituer un capital entier au bout de 3 ans (ou deux ans pour les permis en conduite accompagnée), s’ils n’ont pas eu de retrait de points entre temps.

Pendant cette période, le conducteur qui ne commet pas d’infraction se voit créditer 2 points chaque année (3 points chaque année pour les conducteurs en conduite accompagnée).

La période probatoire a été mise en place pour permettre aux jeunes conducteurs de se faire la main. L’échéance de la période probatoire est inscrite au dos du permis de conduire.

La limitation de vitesse pour les jeunes conducteurs

En permis probatoire, les automobilistes doivent respecter des limitations de vitesse bien spécifiques :

  • 110 km/h au lieu de 130 km/h sur les autoroutes ;
  • 100 km/h au lieu de 110 km/h sur les sections d’autoroutes à 110 km/h ou sur les routes urbaines à 2 fois 2 voies séparées par un terre-plein central ;
  • 80 km/h au lieu de 90 km/h sur les autres routes hors agglomération

À partir du mois de juillet 2018, les limitations de vitesse vont changer sur les routes secondaires. La vitesse devrait être réduite à 80 km/h au lieu de 90 km/h sur les routes secondaires.

Les excès de vitesse sont la première cause de mortalité sur les routes. Les limitations de vitesse en période probatoire doivent donc être respectées et adaptées en fonction des conditions météorologiques et de la circulation.

Comment ça marche en cas d’excès de vitesse en période probatoire ?

Les jeunes conducteurs doivent respecter les limitations de vitesse spécifiques. En cas d’excès de vitesse, les sanctions encourues sont identiques à celles d’un conducteur classique.

Pour une infraction entraînant un retrait de 3 points et plus

Néanmoins, le jeune conducteur qui perd 3 points ou plus est dans l’obligation de suivre un stage de récupération de points.

Le conducteur reçoit alors une lettre recommandée avec accusé de réception (lettre 48N) l’informant du retrait de points sur son permis probatoire.

Attention, si le conducteur refuse de suivre ce stage, il sera sanctionné par une amende de 135 euros assorti d’une suspension de son permis de conduire pouvant aller jusqu’à 3 ans.

Si le jeune conducteur perd 6 points, son permis est alors annulé. Il doit repasser l’examen du permis de conduire en entier : code et conduite.

Pour une infraction entraînant un retrait inférieur à 3 points

Si vous avez commis une infraction de moins de 3 points, vous pouvez :

  • faire un stage de récupération de points ;
  • ou prendre la décision d’attendre de récupérer les points.

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière vous permettra de gagner jusqu’à 4 points sur votre permis, dans la limite des points accumulés pendant la période probatoire. Récupérez des points sur votre permis en effectuant un stage de récupération de points à Epinal.

Publié par Stephanie
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer