Le covoiturage : les français ont adopté l’économie collaborative

7 février 2014

Selon un de nos sondages Permisapoints.fr, vous être 32% à pratiquer régulièrement le covoiturage et 34% à n’avoir jamais essayé mais à le vouloir prochainement. Le partage de son véhicule et des frais de déplacements séduit de plus en plus de français : en 2013, crise oblige, près d’un million de personnes ont pratiqué le covoiturage pour les fêtes de fin d’année, deux fois plus que l’an passé. Le covoiturage permet en effet de palier au problème des voitures vides et des trains pleins, surtout en période de grands départs : les conducteurs proposent leurs places disponibles à des passagers sans véhicule et partagent ainsi les frais du trajet!
Le covoiturage, c’est l’utilisation plus rationnelle et plus optimisée de ressources existantes : notre temps, notre argent, et notre voiture. Voilà un nouveau moyen de transport qui s’intègre dans le paysage et un concept qui va perdurer.

Une solution pour dépenser moins : plus économique, plus écologique !

Avec la baisse du pouvoir d’achat, les français veulent limiter les grosses dépenses et la voiture est en ligne de mire. Les conducteurs ont fait leurs comptes et dépenser moins en conduisant est à la portée de tous avec le covoiturage. Solution aux embouteillages et bon plan en période de crise, il permet d’économiser de l’argent et est en plus bon pour la planète !

Ces voyages très économiques s’organisent la plupart du temps via des sites internet spécialisés qui mettent en relation des passagers et des conducteurs, le prix est fixé par le conducteur et est fonction du trajet. Une fois ce dernier effectué, le site prélève l’argent sur le compte bancaire du passager pour le verser sur celui du conducteur. Du covoiturage version XXIème siècle, bien loin de ce qu’il était il y a une cinquantaine d’années, lorsque des étudiants faisaient du stop en bord de routes et que des associations s’occupaient alors de centraliser les offres et les demandes.

Les avantages du covoiturage

Les étudiants sont les premiers utilisateurs du covoiturage, surtout pour les vacances scolaires, pour rejoindre leurs familles.
Une solution parfaite lorsque l’on a peut-être un permis de conduire annulé, pas de voiture ou peu de moyens. D’autant plus qu’il est possible de réserver à la dernière minute.

Pour se rendre compte des économies réalisées, parmi les trajets les plus empruntés on retrouve par exemple :

  • RennesParis, soit 220 km : un conducteur qui payait environ 75 euros seul (entre l’essence et les péages), économise 25 euros avec la participation d’un passager.
  • Bordeaux – Chambéry : pour 120 euros de dépenses seul, avec deux passagers le prix est divisé par deux.

Financièrement très intéressant par rapport au train, le covoiturage regroupe plein d’avantages qui poussent à franchir le pas et régulièrement : souvent trois voire quatre fois moins cher, direct, moins pénible, et souvent plus rapide.

En partageant les frais, les trajets dans une voiture pleine peuvent même revenir à 5 euros chacun, un prix imbattable. Enfin, un conducteur peut compenser la quasi totalité des frais en prenant trois passagers. Il n’y a pas de petites économies !

Un partage et de la convivialité

L’activité a fonctionné dès ses débuts grâce à la convivialité et au bouche-à-oreille. Car le covoiturage, c’est surtout avoir de la compagnie et ne pas effectuer de longs trajets seul.

Cette nouvelle entre-aide en matière de transport a pour valeur principale la confiance. Ceux l’ayant pratiqué disent n’avoir jamais été déçus, faire des voyages très agréables, riches en discussion et gardent même parfois contact avec les autres voyageurs. De plus, ce sont des automobilistes de tous âges qui proposent des places dans leur voiture, permettant ainsi des échanges multi-générationnels.

Le covoiturage est collaboratif : tout est basé sur la communauté, la satisfaction des utilisateurs et leur nombre. En effet, plus il y a de membres, plus il sera possible de trouver le trajet dont on a besoin.

Un engouement qui dépasse les frontières

Aujourd’hui, le site leader dans le domaine compte 5 millions de membres dans toute l’Europe, s’exporte dans des dizaines de pays et des centaines de milliers d’usagers en profitent chaque mois. Un concept français qui commence a avoir beaucoup de succès à l’étranger car l’idée n’existe pas encore.

A Bordeaux, un projet de voie spécifique pour le covoiturage émanant des pouvoirs publics permettra prochainement un gain de temps supplémentaire.

Les alternatives à la voiture pour se déplacer se multiplient : vélo, transports en commun, tramway… Et l’auto-partage fait partie de ces solutions qui émergent actuellement et qui permettent de dépenser moins quand une automobile est nécessaire. En effet, cette solution permet d’économiser nos frais de déplacements quotidiens en utilisant un véhicule lorsqu’on en a besoin et pendant le reste du temps le véhicule sert à d’autres personnes. On évite les contraintes habituelles comme lorsqu’on est propriétaire du véhicule : assurance, entretien… Un véhicule en auto-partage permet de remplacer dix véhicules privés.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer