Les déplacements professionnels, la sécurité routière et la gestion des risques

11 février 2014

Qu’ils soient commerciaux, chauffeurs routiers, coursiers ou artisans en camionnette, les salariés devant conduire dans le cadre de leur travail sont nombreux. Tous ces salariés ont en commun le respect des horaires, le stress au volant, les repas pris à l’extérieur et les communications au volant.déplacements professionnels et les risques routiers

C’est pour cela que l’entreprise doit tout mettre en œuvre pour que les déplacements se fassent dans les meilleures conditions et réduire les risques auxquels les salariés sont confrontés.

Qu’est ce que le risque professionnel routier ?

Les accidents routiers qui sont considérés comme accidents professionnels sont :

  • Les accidents de trajet entre le domicile et le lieu de travail
  • Les accidents de missions
  • Les accidents de trajet entre le lieu de travail et un lieu de la pause déjeuner

En France, les accidents de la route représentent la moitié des décès par accident de travail.

Sensibiliser les chefs d’entreprises au risque routier

Manager les déplacements

Il existe différentes solutions efficaces pour mieux gérer les déplacements de ses collaborateurs comme le développement du co-voiturage, être favorable à la prise de repas sur place, éviter des coupures trop longues entre les horaires du matin et de l’après-midi afin d’éviter un aller-retour au domicile.

Lorsque c’est possible, l’employeur peut favoriser le télétravail ou aménager les horaires pour qu’ils correspondent aux horaires des transports collectifs.

Le chef d’entreprise peut également optimiser les déplacements des collaborateurs grâce aux systèmes informatiques embarqués comme le GPS, géolocalisation …

Instaurer un protocole de communication afin de bannir l’usage des téléphone au volant .

Préparer les véhiculer et vérifier le chargement

L’entretien général du véhicule doit être une priorité, notamment lorsque les véhicules sont utilisés par plusieurs employés différents. Il faut penser à planifier des contrôles régulièrement et vérifier les capacités de chargement.

Les pneumatiques doivent faire l’objet d’une grande attention : 50% des automobilistes roulent avec un pneu sous gonflé au moins ( voir aussi des pneus lisses) .

Conduire en toute sécurité

Le véhicule doit être équipé :

  • triangle et gilet jaune (obligatoire)
  • éthylotest (obligatoire)
  • lampe torche
  • extincteur
  • trousse de premiers secours

Connaître les conséquences juridiques et financières

Le permis de conduire 

  • Le salarié qui conduit un véhicule dans le cadre de son travail doit être en possession d’un permis de conduire valide.
  • L’employeur peut procéder à des vérifications périodiques de la validité du permis de ses salariés. Par contre, il lui est interdit de demander le relevé intégral d’information du permis de conduire. (le relevé du capital points est strictement personnel et confidentiel).
    L’employeur se doit également d’informer ses employés de la possibilité d’effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

En cas d’accident

L’indemnisation est prise en charge par la CNAM, mais cela entrainera une hausse des cotisations des accidents du travail pour l’employeur.
La compagnie d’assurance prendra en charge les dégâts matériels selon les circonstances.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer