La dashcam, un garde-fou prisé par les assurances auto

26 mai 2015

Les avions ont leur boîte noire. Les véhicules personnels pourraient bientôt avoir l’équivalent, pour permettre de maintenir de bonnes relations entre assureurs et automobilistes.

accident de voiture sur route de campagne

Une dashcam, c’est quoi?

La dashcam, c’est son nom, est un outil très simple apparenté à une GoPro et aux autres caméras miniatures que l’on peut utiliser pour filmer des évènements à la première personne. Dans le cas de la dashcam, elle est assortie d’une ventouse pour la fixer à l’intérieur de la voiture.

Son usage est d’ores et déjà très répandu aux Etats-Unis, où les nouvelles technologies s’installent souvent plus vite qu’en Europe. Là-bas, de nombreuses assurances exigent que leurs clients s’équipent d’une dashcam, et d’autres proposent des tarifs plus intéressants aux conducteurs qui le font.
En Russie aussi, ces caméras se sont multipliées et ont permis d’endiguer des vagues d’arnaques comme celles où des passants se jetaient volontairement devant des voitures, à l’instar des personnages de la série “Les Arnaqueurs VIP”.

De la bonne utilisation d’une dashcam

En France, cette pratique commence à faire son chemin. Son utilisation a augmentée de 1320% en à peine 3 ans. La dashcam devrait être accepté par toutes les compagnies d’assurance d’ici la fin de l’année. Les risques de fraude seraient ainsi minimisés, et les litiges facilement résolus. Et bientôt, peut-être comme en Grande Bretagne ou aux Etats Unis, le coût de l’assurance auto pourra diminuer si le véhicule est équipé d’une caméra.

L’appareil lui-même n’est ni encombrant ni coûteux (les premiers prix se situent en-dessous de 50 euros). La qualité d’image et d’enregistrement varie d’un modèle à l’autre, mais tous s’avèrent suffisants pour les besoins de vérification souhaités par les assurances. En effet, en cas de litiges ,le visionnage de la vidéo de l’accident pour faciliter l’avancement de l’enquête.

Située généralement à l’avant de la voiture, pour filmer le point de vue du conducteur, la dashcam peut être multiple : certains automobilistes peuvent choisir d’en placer une deuxième à l’arrière pour écarter tout problème en cas de carambolage litigieux. Les amateurs des émissions “Secret Story” se feront fort d’équiper toute leur voiture, pour filmer sur les côtés, la plage arrière, le conducteur en personne, et même dans le coffre.

La caméra peut filmer en continu, y compris lorsque le véhicule est en stationnement. Ainsi, les dégradations commises en l’absence du propriétaire peuvent être documentées.

Attention aux limites de l’utilisation d’un tel appareil : les images filmées peuvent évidemment servir de preuve en cas de litige avec un assureur ou un autre automobiliste, elles peuvent permettre de prouver un comportement dangereux d’un autre véhicule, mais il n’est pas forcément acceptable d’utiliser les vidéos à des fins personnelles. Par exemple, la mise en ligne sur internet d’un petit film montrant un autre conducteur pour se moquer de son attitude ou de son physique, peut porter atteinte à la vie privée de cette personne, qui est susceptible de poursuivre le propriétaire de la dashcam.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer