Normandie : les voitures radars de sociétés privées ont commencé à flasher

24 avril 2018

On en parle depuis longtemps, les voitures radars gérées par des sociétés privées sont en cours d’expérimentation depuis le lundi 23 avril 2018 dans l’Eure. Comment fonctionnent ces véhicules ? Quand seront-ils généralisés dans toute la France ? Réponses dans cet article !

Normandie : les voitures radars de sociétés privées ont commencé à flasher

Comment les radars de sociétés privées vont-ils fonctionner ?

Les radars sont installés à bord de voitures lambdas appartenant à des sociétés privées. Ces véhicules suivent un itinéraire fixé par la Préfecture.

La voiture est équipée de nombreux capteurs qui ont la capacité de lire les panneaux de limitation de vitesse.

En cas de détection d’un excès de vitesse, aucun flash n’est voyant, ni le conducteur de la voiture en infraction, ni le conducteur de la voiture radar ne peuvent savoir qu’un excès de vitesse a eu lieu.

Par la suite, un agent des forces de l’ordre signe un procès-verbal qui sera envoyé au domicile du contrevenant.

Le radar n’a pas la possibilité de capter les excès de vitesse en centre-ville.

Ce qui n’est pas un problème selon la Sécurité Routière, qui précise que cet outil doit être utilisé sur les zones accidentogènes comme les routes secondaires qui représentent 55 % de la mortalité routière soit 1 911 morts en 2016. 

Les voitures radars devraient circuler environ 8 heures par jour (nuit et dimanche compris) contre 1h30 en moyenne pour les gendarmes.

Les sociétés privées ne seront pas payées au nombre de flashs, mais au nombre de kilomètres parcourus, des pénalités sont prévus pour les chauffeurs qui roulent plus ou moins de ce qui est prévu précise Emmanuel Barbe, délégué Interministériel à la Sécurité Routière.

Une expérimentation dans l’Eure

Depuis le lundi 23 avril 2018, cinq voitures radars de type Peugeot 308 circulent dans l’Eure. La Normandie sera équipée d’ici la fin de l’année de 26 voitures radars.

L’objectif est de déployer d’ici 2019, le système à l’ensemble de la France et de remplacer le parc de 383 radars embarqués par plus de 400 voitures radars d’ici 2020.

Pourquoi des sociétés privées pour les excès de vitesse ?

L’externalisation des contrôles de vitesse sur la route a pour objectif de concentrer la mission des forces de l’ordre sur la sécurité nationale.

Selon le Ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, les Français  » devraient se réjouir parce que ça veut dire autant de policiers qui seront demain devant chez eux pour les protéger ».

Selon les autorités, les voitures radars privées pourront verbaliser 10 fois plus et ainsi, espérer baisser le taux de mortalité sur la route.

Le Gouvernement en guerre contre les excès de vitesse !

Ce n’est pas la seule bataille du Gouvernement contre les excès de vitesse.

Rappelons qu’à partir de juillet 2018, la limitation de vitesse sur les routes secondaires sera réduite à 80 km/h au lieu de 90 km/h.

Une nouvelle qui avait susciter la réaction de nombreuses associations de conducteurs qui ont réunis des milliers de personnes lors de manifestations dans toutes la France.

Bon à savoir : les excès de vitesse représentent la première cause de mortalité sur la route. La vitesse a été la cause de 32 % des accidents mortels en 2016.

Il est donc nécessaire d’essayer à tout prix de mettre en place des actions efficaces pour réduire au maximum le nombre de morts sur la route qui ne cesse d’augmenter depuis quelques années.

Publié par Syrinne
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer