Comment bien choisir l’assurance d’un jeune conducteur ?

5 octobre 2016

Le permis de conduire ça se fête, mais la joie peut vite retomber en voyant les tarifs d’assurance auto. S’assurer en tant que jeune conducteur peut s’avérer être un parcours du combattant et pour cela vaut mieux être bien préparé.
Voici quelques clés pour choisir au mieux votre couverture.

Comment bien choisir l’assurance d’un jeune conducteur ?

Un type de conducteur sensible aux sinistres

Avant toute chose il faut savoir que les assureurs n’aiment pas vraiment assurer les conducteurs venant d’obtenir leur permis.

Après avoir reçu le précieux sésame, les jeunes conducteurs sont encore qualifiés de débutants. Ils n’ont donc pas tous les réflexes et sont de surcroît plus susceptibles d’avoir un accident. C’est pour cela qu’ils obtiennent un permis probatoire pour un durée de 3 ans

La tranche des 18-24 ans représente, sur la route, presque ¼ (23 %) des accidents mortels.

Les risques augmentent qui plus est les week-ends. 57 % des décès ont aussi lieu la nuit.
Qui dit accident pour un assureur dit également dépenses. Voilà pourquoi les assureurs n’aiment pas vraiment ce public qui a tendance à augmenter les frais.

Les assurances jeunes conducteurs coûtent donc plus cher, on parle alors de majoration et de surprime à cause du risque de sinistralité accru.

Cette majoration peut parfois atteindre jusqu’à 100 % supplémentaires du tarif d’une assurance « normale ».
Sachez également que l’assureur peut refuser d’assurer un jeune conducteur.
Rassurez-vous, chaque année en moyenne, cette majoration diminue de moitié pourvu que le conducteur ne soit pas responsable d’un accident… À partir de trois années et si aucun sinistre responsable n’est à signaler, la surprime disparaît !

Les astuces pour payer moins cher son assurance jeune conducteur

Mais comme l’assurance automobile est obligatoire, c’est un passage obligé pour tout conducteur. Néanmoins quelques conseils sont à suivre pour s’en sortir financièrement.

Il est conseillé d’acheter une voiture d’occasion pour ses débuts. Sa valeur étant moindre à côté d’une neuve, en cas d’accident, cela coûtera moins cher à l’assureur.

Optez aussi pour un véhicule de faible puissance qui vous permettra de vous faire la main.

Le risque de perte de contrôle diminue avec ce type de voiture et les tarifs d’assurance aussi car la puissance est une donnée fortement prise en compte.

Concernant l’offre d’assurance, préférez également une assurance au tiers qui vous protège certes moins qu’une tous risques mais coûte encore une fois moins cher.

De plus, avec une voiture d’occasion dont la valeur est faible, l’assurance tous risques ne se justifie pas nécessairement.

Une autre technique permet également de diminuer cette majoration : la conduite accompagnée.

Cette formation permet d’accumuler les heures de conduite et donc l’expérience pour le jeune conducteur, détail non-négligeable et apprécié des assureurs.

Opter pour la conduite accompagnée peut faire baisser de moitié la surprime voire même complètement l’annuler pour certaines compagnies.

Vous pouvez aussi choisir d’être assuré en tant que deuxième conducteur du véhicule familial ce qui diminuera encore une fois les coûts face à une assurance pour votre propre voiture.

Enfin, n’hésitez pas à comparer les différentes offres d’assurance.

Les tarifs peuvent varier d’un assureur à l’autre et vous permettre d’alléger votre portefeuille.

Aujourd’hui de nombreuses plateformes comme Assurland vous permettent de comparer les assurances pour jeune conducteur de façon simple et rapide, afin de choisir la meilleure offre !

 

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer