Une campagne de sécurité vise les motards

31 mars 2016

Sur l’année 2015, ce sont plus de 760 morts et environ onze mille blessés que l’on recense parmi les conducteurs de deux-roues sur les routes de France, soit un quart des décès et la moitié des blessés graves. D’une façon générale, les statistiques de la mortalité routière sont en hausse pour la deuxième année consécutive.

Face à ces chiffres funestes, la Sécurité Routière redouble d’efforts pour communiquer aux usagers les bonnes pratiques, et vient de lancer une nouvelle campagne d’information à l’intention des motards.

Des images choc

Après un premier film de communication révélé en janvier dernier, c’est un court métrage appelé “Perte de contrôle” qui est actuellement diffusé, dans lequel un motard prénommé Maxime vit une expérience traumatisante. Lancé sur une route pendant la nuit, il voit surgir un sanglier devant lui, ce qui provoque un accident dans lequel il voit ses proches subir la même violence que lui : son père, sa mère et sa femme sont projetés en l’air en même temps que la moto.

Il se réveille ensuite à l’hôpital, sans ressentir de douleur particulière. C’est là que sa mère lui annonce qu’il est désormais tétraplégique.

Ce petit film est actuellement visible à la télévision, sur plusieurs réseaux sociaux, et s’accompagne de spots radio. La campagne rappelle sans ménagement que les accidents surviennent la plupart du temps “lorsque le motard se sent en confiance, de jour, par beau temps et en rase campagne”.

Des réalités méconnues

Derrière ce clip, les responsables de la Sécurité Routière cherchent à rappeler quelques réalités aux usagers de la route. Ainsi, une étude du Cerema (un centre d’études et d’expertise sur les risques) et de l’Utac-Ceram (Union Technique de l’Automobile, du Motocycle et du Cycle) a mis en relief les comportements comparés d’une moto Yamaha MT07 et d’une Renault Clio. Elle a ainsi contribué à balayer “l’idée reçue selon laquelle une moto freine sur une distance plus courte qu’une voiture à la même vitesse”.

Les résultats de l’étude montrent que le temps de perception-réaction est identique entre un motard et un automobiliste pour le freinage d’urgence, mais que la distance de freinage est plus longue pour le deux-roues : elle est de 3,3 mètres à 50 km/h, et de 7.50 mètres à 90 km/h.


Selon la Sécurité Routière, les deux tranches d’âge les moins prudentes à moto sont les plus jeunes (de 18 à 25 ans environ) et les quinquagénaires.

distance moyenne d'arrêt voiture et moto

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer