Les enfants révèlent les infractions de leurs parents

24 décembre 2015

Comme le proverbe dit « la vérité sort de la bouche des enfants ». Une étude Ipsos réalisé par La Fondation Vinci Autoroute le 18 décembre, a révélé que les enfants étaient attentifs aux infractions et aux mauvaises habitudes que les parents peuvent avoir au volant.

Les enfants révèlent les infractions de leurs parents

Des infractions courantes

Même si les enfants se sentent en sécurité lorsque leurs parents conduisent et accordent une note de 8 sur 10 en moyenne pour la confiance, ils relèvent néanmoins les infractions courantes de leurs parents.

Alors que 34 % des passagers arrières morts d’un accident de la route en 2014 ne portaient pas de ceinture de sécurité, celle-ci n’est pas systématique. Selon les enfants interrogés, 27 % d’entre eux affirment que les parents ne vérifient pas qu’elle soit bien attachée, de plus 17 % des 8-11 ans ont confié ne pas attacher leur ceinture de sécurité pour les trajets quotidiens.

Rappelons que le non port de la ceinture de sécurité est passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points, de plus le conducteur est responsable de tous les passagers mineurs présents dans son véhicule et devra payer une amende de 135 euros en cas de manquement.

L’usage du téléphone au volant fait partie des causes principales d’accidents sur la route et réduit la concentration et la vigilance du conducteur, cependant 44 % des parents affirment l’utiliser en voiture et 29 % avouent consulter leurs SMS en conduisant.

rappel-telephone-kit-main-libre

Les enfants considèrent pour 65 % d’entre eux que leurs parents conduisent trop vite, 77 % des adultes avouent dépasser les limitations de vitesse notamment en présence de leurs enfants.

Les parents oublient également leurs bonnes manières lorsqu’ils conduisent. Souvent associés au stress, les conducteurs avouent être grossiers au volant même si les enfants sont présents.

Donner le bon exemple

Il ne faut surtout pas oublier que les enfants sont les futurs conducteurs de demain. Les parents doivent montrer le bon exemple et leur donner l’habitude de respecter le code de la route.

Selon Daniel Marcelli, psychiatre de l’enfant et de l’adolescent : « A l’adolescence, ils sont de plus en plus attentifs aux écarts de conduite des adultes. C’est pour eux l’occasion de vérifier si les parents se conduisent bien ou s’ils font le contraire de ce qu’ils préconisent à leurs propres enfants. Dans ce cas, quand l’adolescent prendra son scooter, il ne faudra pas s’étonner qu’à son tour il ne respecte pas les règles puisque ses parents les ont outrepassées devant lui ».

 

 

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer