Téléphone au volant : un risque qui prend de l’ampleur

18 juin 2014

Les chiffres sont inquiétants et pourtant, ils ne concernent ni l’alcool au volant, ni la vitesse excessive. Si de progrès significatifs ont été faits sur ces deux causes majeures des décès sur la route, le risque lié à l’utilisation du téléphone portable au volant, prend, quant à lui, une dimension alarmante, surtout au niveau des 18-25 ans qui figurent déjà parmi les premières victimes des accidents de la route. C’est ce que démontre une enquête de TNS Sofres réalisée pour AXA Prévention en décembre 2013.

jeune téléphone

En dix ans, le taux des automobilistes utilisant leur Smartphone en conduisant, a doublé

Selon le sondage, le taux de conducteurs utilisant le téléphone au volant a augmenté depuis 2004 de 18 % à 34 %, et a donc presque doublé. Ces statistiques ne doivent pas à être prises à la légère si les pouvoirs publics souhaitent que le taux de mortalité sur nos routes continue de baisser. Ce qui est encore plus inquiétant, c’est qu’environ la moitié des 34 % qui ne se détachent pas de leur téléphone au volant, n’utilisent pas de kit mains libres.

La Sécurité Routière a pourtant lancé une campagne de sensibilisation très évocatrice : « Quand vous regardez votre Smartphone qui regarde la route ? ». Son message ne semble pas être entendu par tout le monde…

Des statistiques encore plus inquiétantes chez les jeunes

Les jeunes sont nombreux à utiliser leur portable au volant et notamment pour lire et envoyer des textos. Ils sont 57 % à le faire, soit plus d’un jeune automobiliste en période probatoire sur deux. Le taux global, toutes générations confondues, est de 34 %, soit deux fois moins élevé.

La campagne de sensibilisation de la Sécurité routière, présentant un film sur les ravages du syndrome de « FOMO » en conduisant, est particulièrement adaptée à leur cas.  Ce syndrome se définit notamment comme étant la peur ou l’angoisse des utilisateurs d’un Smartphone de « rater » quelque chose et un besoin de rester constamment en relation avec les autres. Cela pousse les automobilistes à regarder leur téléphone lorsqu’ils l’entendent vibrer ou sonner. Les jeunes restent connectés et joignables à tout moment. Beaucoup n’hésitent pas à utiliser les applications (jeux, réseaux sociaux) et même à prendre des selfie (autoportrait) alors qu’ils conduisent (être dans les bouchons ne justifie pas l’utilisation du portable, il faut être attentif et pouvoir agir à tout moment !). Il faut apprendre à se « déconnecter », au moins pendant la conduite, c’est beaucoup plus prudent !

Permisapoints.fr a voulu connaitre l’utilisation que vous faites de votre téléphone au volant plus de la moitié d’entre vous l’utilise. Voici vos réponses (sur un total de 179 participants) :

  • « Je ne l’utilise jamais » : 40,2 %
  • « Je réponds mais avec un kit main libre – oreillette » : 13,4 %
  • « Je réponds mais mon véhicule est équipé d’un système intégré bluetooth » : 27,4 %
  • « Je réponds souvent avec le téléphone tenu en main » : 7,3 %
  • « J’envoie des messages et/ou j’utilise une application » : 11,7 %

Dernière campagne de sensibilisation de la Sécurité routière : « Quand vous regardez votre smartphone, qui regarde la route ? »

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer