Le gilet jaune rendu obligatoire pour les motards

13 mai 2015

Lundi dernier, le gouvernement annonçait la mise en place de mesures importantes concernant les deux-roues afin de réduire le nombre d’accidents. En effet, actuellement les accidents de deux-roues, c’est-à-dire essentiellement les scooters et motos, représentent un quart des morts, et un peu moins de la moitié des blessés sur la route.

L’une des mesures décidées concerne le port du gilet jaune, rendu obligatoire en juillet 2008 pour les automobilistes, qu’ils devront porter lors d’un arrêt d’urgence, d’une panne ou d’un accident.

moto roulant sur le route

Cette mesure, adoptée le 7 mai dernier par le Premier Ministre Manuel Valls et rendue publique par un décret publié au Journal officiel le dimanche 10 mai, fera du port du gilet jaune fluo une obligation pour les motards arrêtés sur le bord de la route, dès le premier janvier 2016. Plus exactement, le vêtement réfléchissant devra se trouver à portée de main du conducteur de tout « véhicule à moteur à deux ou trois roues ou d’un quadricycle à moteur, non carrossé ». Cette définition englobe non seulement les motos, mais aussi les scooters et les quads.

Les sanctions encourues

Le non-respect de cette obligation entrainerait une amende de 11 euros si le gilet de haute visibilité n’est pas à bord du véhicule lors d’une vérification, et pas moins de 135 euros (contravention de quatrième classe) si le gilet n’est pas porté alors que le motard est arrêté sur le bord de la route.

La règle ne surprend personne, puisque le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve l’avait annoncée dès la fin janvier. Les associations de sécurité routière trouvent cette mesure encore insuffisante. En revanche, la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) a protesté par le biais de son délégué général Nathanaël Gagnaire : « Ce n’est pas une mesure de sécurité routière dans le sens où la proportion de blessés chez les conducteurs de deux-roues qui se font accrocher alors qu’ils sont en panne sur le bord de la route, par rapport à l’ensemble des blessés à moto, est extrêmement faible. »

Plein feux sur la sécurité

Cette mesure s’inscrit dans un effort global pour renforcer la sécurité sur les routes, comme l’atteste la réduction de la vitesse à 80 kilomètres par heure sur les routes, qui devrait entrer en test dès le 30 juin prochain.

Le ministre Bernard Cazeneuve se félicite de cet abaissement de la limitation, bien que 80% des Français y soient opposés.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer