La hausse de la mortalité sur nos routes se poursuit au mois de février

18 mars 2015

La Sécurité routière a publié ses chiffres. Pour le deuxième mois consécutif, le nombre des décès provoqués par des accidents de la circulation, est en hausse. Selon l’Observatoire national interministériel de la Sécurité routière (ONSR), au mois de février 2015, on a constaté 240 décès, soit 15 de plus que l’année dernière à la même période.

statistiques sécurité routière

Les chiffres de la Sécurité routière : +6,7% de décès en février 2015

Le nombre d’accidents mortels en augmentation concerne surtout les automobilistes, les piétons et les cyclistes. Le taux de mortalité routière des motards est resté à niveau stable. Une baisse a été constatée chez les deux-roues de 50cm3.

Peut-on déjà parler d’une tendance de la mortalité routière  à la hausse?

L’année 2015 a mal commencé pour les statistiques de la Sécurité routière. Le mois de janvier a été marqué par une hausse de +12%. En janvier 2015, 263 personnes ont perdu la vie sur les routes. L’année précédente, les victimes étaient au nombre de 235, soit 28 de moins.

Les chiffres pour le mois de février sont d’autant plus alarmants qu’ils interviennent également après une année 2014 qui a rompu avec une tendance de la mortalité routière à la baisse qui s’était installée depuis 12 ans…

Les mesures envisagées par les pouvoirs publics

Au mois de janvier, le Gouvernent a présenté un plan de lutte contre la mortalité routière. Parmi les mesures qui devraient être mises en œuvre, on trouve l’abaissement de la vitesse autorisée de 90km/h à 80km/h sur les routes départementales bidirectionnelles et particulièrement « accidentogènes », l’interdiction des oreillettes, écouteurs et casques au volant, l’augmentation du nombre de radars à proximité des feux, l’interdiction aux automobilistes de se garer à moins de 5 m des passages piétons, l’abaissement du taux d’alcool autorisée à titre expérimental de 0,5gm/litre de sang à 0,2gm/litre de sang pour les titulaires du permis depuis moins de 3 ans ou 2 ans en cas de conduite accompagnée…

Espérons que ce panel de mesures inversera la tendance actuelle !

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer