Baisse de la limitation de vitesse sur les routes départementales : expérimentation prévue dès janvier 2015

24 décembre 2014

Face à la hausse du taux de mortalité routière en 2014, le Ministre de l’Intérieur a promis des mesures « tous azimuts » qui seront mises en place en 2015. Tandis que le Conseil National de la Sécurité routière (CNRS) a préconisé une baisse de la limitation de vitesse de 90km/h à 80km/h sur toutes les routes secondaires, le Ministre Bernard Cazeneuve envisage, dans un premier temps, une expérimentation sur quelques axes uniquement. Des associations appellent les automobilistes à réagir contre cette mesure…

route departementale

L’abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes départementales : une mesure indispensable pour réduire le taux de mortalité sur la route ?

Le Ministre de l’Intérieur a annoncé une baisse de la limitation de vitesse à 80km/h, à titre expérimental et dès le début de l’année prochaine, sur certaines routes départementales bidirectionnelles et jugées comme étant « les plus meurtrières ». Cette mesure qui avait déjà été soulevée au début de l’année 2014 par l’ancien Ministre de l’Intérieur Manuel Valls, pourrait ensuite faire l’objet d’une généralisation sur l’ensemble du réseau secondaire. Ce sont, sans doute, les mauvais chiffres pour 2014, année « noire » pour la sécurité routière, qui ont incité les pouvoirs publics à réagir.

Selon les membres du CNSR, l’abaissement de la vitesse à 80km/h devrait concerner toutes les routes départementales sans exception. La mesure permettrait ainsi de sauver environ 450 vies par an, selon les experts. Chantal Perrichon, Présidente de la Ligue contre la Violence routière, confirme que l’expérimentation devrait d’ores-et-déjà concerner l’ensemble des routes départementales et non seulement les axes très accidentogènes. A noter que la possibilité d’abaisser la vitesse autorisée sur les axes dangereux existe déjà. Le Préfet est l’autorité compétente qui peut prendre ce type de mesures.

Une mesure redoutée par une partie des automobilistes

L’expérimentation d’abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h sur certains axes des routes départementales bidirectionnelles dangereuses ne fait pas l’unanimité parmi les automobilistes. Certaines associations ont lancé des pétitions à ce sujet, en argumentant que la vitesse n’est pas le principal facteur à l’origine des accidents. Sans surprise, en s’appuyant sur l’exemple des autoroutes sur lesquelles les accidents mortels sont moins nombreux… Un autre élément de contestation réside dans dans l’évolution technologique des véhicules qui sont désormais mieux équipées (airbag, ABS…) et l’amélioration des infrastructures. Pour l’association en cause, la réduction de la vitesse n’aura pas d’impact en termes de réduction des accidents mortels sur la route.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer