Loi Hamon : résilier son assurance auto à tout moment

13 février 2015

Depuis le 1er janvier 2015, il est possible de résilier son contrat d’assurance automobile à tout moment. Ce changement est possible grâce à un décret en application de la « loi consommation » du 17 mars 2014. Une bonne nouvelle sachant que l’assurance est une dépense conséquente, représentant environ 5 % du budget des ménages.

assurance auto

Une ouverture à la concurrence

Pour les contrats signés à partir du 1er janvier 2015 l’assuré pourra résilier tout contrat après un an. Pour ceux signés avant cette date, cette nouvelle loi pourra prendre effet lors de la prochaine reconduction tacite. Attention, c’est à l’assuré de faire le nécessaire pour ne pas renouveler le contrat. Les assureurs, dans la majorité des cas, rappellent à leurs clients que le contrat va être reconduit peu avant la date d’anniversaire. Mais l’assuré doit lui-même se renseigner et faire la demander avant la date anniversaire. Sans demande de résiliation, le contrat est reconduit automatiquement.

Avec cette nouvelle possibilité de résilier, le consommateur a plus de temps pour faire jouer la concurrence et de gagner en pouvoir d’achat.

Après demande de résiliation de l’assuré, celle-ci prend effet un mois après réception par l’assureur. L’assuré peut demander aussi un remboursement de la partie de la prime et de la cotisation non couverte suite à la résiliation.

Si l’automobiliste est dans l’obligation d’avoir une assurance auto, lors de la demande de résiliation, il devra communiquer le nouvel assureur pour qu’une continuité entre les deux contrats ait lieu.

Une hausse jusqu’à + 5 % mais les clients fidèles épargnés

Alors que certains assureurs annoncent des hausses comprises entre 1 et 2.6 %, ils n’en restent pas moins embêtés à l’idée que la loi leur fasse perdre des clients et souhaitent fidéliser leur clientèle.

Pour cela bonne nouvelle : les hausses ne concerneront pas tous les clients et certains assureurs ont même annoncé le gel de leurs prix (comme la MAAF, la Matmut et la Maif) voire des baisses.

Une augmentation des sinistres corporels sur les routes et un coût pour les assureurs

Les chiffres de la sécurité routière ont été mauvais et en hausse en 2014. Un changement alors que depuis des années les accidents de la route étaient en baisse continue. Une hausse que nous avions déplorée en fin d’année. Le beau temps, la baisse du prix du carburant, et l’augmentation des comportements dangereux au volant (vitesse, alcool et téléphone au volant) sont désignés comme principales causes.

Lors d’un accident, les indemnités pour un accidenté de la route peuvent être très élevées. En 2011 à Lille, un cadre supérieur handicapé avait obtenu 7,354 millions d’euros de réparations de la Macif. Les assureurs déboursent des milliards d’euros par an pour les accidents corporels.

Sources : lesechos.fr / lefigaro.fr

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer