Paris : De l’air !

2 janvier 2015

En raison du trafic routier dense autour de la capitale et à Paris-même, la qualité de l’air s’est dégradée considérablement ces dernières années. Les pics de pollutions sont fréquents et on voit régulièrement surgir des propositions (surtout lors des périodes pendant lesquelles les enjeux électoraux sont importants !) de « piétonisation » partielle de certains arrondissements ou rues. Tandis que les conséquences de la mauvaise qualité de l’air peuvent être graves pour les habitants, les dernières analyses de la qualité de l’air à Paris sont alarmantes.

Vue Air Paris horizon

Pollution : des chiffres alarmants à Paris

Les effets négatifs de la pollution de l’air sur la santé de l’homme sont bien connus. En 2012, selon les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce sont 7 millions de personnes qui sont décédées à cause de la pollution de l’air dans le monde.

Parmi les polluants les plus nocifs et donc dangereux pour la santé des personnes, on trouve les particules présentes dans l’air. Si les particules proviennent de différentes activités humaines, comme par exemple, les activités agricoles et industrielles, le transport routier y apporte sa part, car les particules fines sont produites lors de la combustion du carburant et surtout du diesel. Ces particules pénètrent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires et dans le sang et peuvent être ainsi directement à l’origine de problèmes respiratoires et cardio-vasculaires.

Pendant les pics de pollution à Paris, en décembre 2013 et mars 2014, on a enregistré un nombre de particules quinze fois supérieur à celui en temps normal. Le 13 décembre 2013, la pollution de l’air dans la capitale a été telle que les habitants ont dû inhaler environ 6 millions de particules fines par litre d’air contre 200 000 habituellement !

Comment améliorer la qualité de l’air dans la capitale ?

A Paris, un appareil capable de mesurer chaque jour la densité des particules fines, inférieures à 1 micromètre, est resté pendant plus d’un an dans l’air du 15e arrondissement. Attaché à un ballon, l’appareil a fourni des informations sur les particules présentes entre 0 et 300 m d’altitude au-dessus de la capitale. Le but ? Disposer de plus amples renseignements sur les particules fines présentes dans l’air à Paris et analyser les éventuelles conséquences quant à la santé des habitants.

Des objectifs pour améliorer la qualité de l’air à Paris ont été fixés pour 2015 :

  • Développement des transports en commun,
  • Aides en faveur de l’abandon du diesel,
  • Création de zones réservées aux véhicules les moins polluants.

Espérons que ces mesures permettront aux Parisiens de respirer un peu mieux…

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer