Des bandes réfléchissantes obligatoires pour les cartables ?

10 mars 2016

Les enfants sont des usagers de la route très vulnérables. Avec leur petite taille, les enfants ne perçoivent pas le danger de la même façon qu’un adulte. C’est pourquoi, l’association Prévention Routière a décidé de se battre afin de rendre obligatoires les bandes réfléchissantes sur les cartables.

enfants avec cartables sur le bord de la route

Un triste constat

Ce sont 7 enfants de moins de 12 ans qui meurent chaque mois sur les routes et 12 enfants sont blessés et hospitalisés chaque jour, soit un total de 4 295 enfants par an. Ces hospitalisations donnent souvent lieu à de lourdes séquelles qui peuvent avoir de grandes conséquences sur la vie de nos enfants.

Un constat qui avait déjà alerté Luc Besson qui avait réalisé en octobre le spot publicitaire #Savekidslives pour la FIA (fédération internationale de l’automobile) afin de sensibiliser le public sur le danger des routes pour les enfants dans le monde.

Les automobilistes ne peuvent pas anticiper le comportement des enfants,

c’est pourquoi ils doivent redoubler de vigilance à la vue d’un enfant. D’où l’importance qu’ils soient un maximum visible sur les routes.

La Prévention Routière se mobilise

L’association se mobilise pour la vie de nos enfants sur les routes. À la suite de la sortie de l’application Viziokid qui permet aux adultes de comprendre les dangers de la route à travers le regard des enfants, elle souhaite désormais rendre obligatoire les bandes réfléchissantes sur les cartables. Un dispositif qui permettrait aux enfants d’être visible, la nuit, à 150 mètres au lieu de 30 mètres sans équipements.

L’objectif est de zéro enfant tué sur les routes !  Philippe Lesire, spécialiste de l’accidentologie des enfants au Lab (Laboratoire d’accidentologie, de biomécanique et d’analyse des comportements humains) affirme que

 « un tiers des petits piétons blessés ou tués sur la route, le sont sur le trajet maison-école »,

un parcours que les enfants connaissent bien, ce qui réduit davantage leur vigilance.

L’association réclame également une baisse de la TVA à 5,5 % au lieu de 20 % pour les sièges autos ainsi que la généralisation des systèmes anti-collision piéton sur l’ensemble des véhicules neufs.

La Prévention Routière souhaite également instaurer une limitation de vitesse à 30 km/h près des lieux fréquentés par les enfants telle que les écoles, gymnases et jardins publics mais aussi aménager les passages piétons d’une ligne d’arrêt situer un mètre avant le passage.

Les bandes réfléchissantes sur les cartables, déjà obligatoire en Allemagne

En Allemagne, la loi impose que 20 % de la surface du cartable, soit équipée de bandes réfléchissantes ainsi que 10 % des bretelles.
Une réglementation qui a permis de réduire considérablement le nombre d’enfant tué sur les routes allemandes.

Anne Lavaud, déléguée générale à la Prévention routière, invite les parents à utiliser l’existant. En effet, il existe des cartables déjà équipés de bandes fluorescentes, il est aussi facile de coudre des bandes sur le cartable de votre enfant.

Cependant, une loi permettrait de généraliser le dispositif et surtout d’avoir des bandes bien placées sur le devant et le dos du cartable.

Une initiative qui pourrait sauver la vie de nos enfants, mais n’oublions pas que l’éducation routière se fait également par l’apprentissage des règles de sécurité à adopter sur la route.

Une étude Ipsos réalisé par La Fondation Vinci Autoroute le 18 décembre, a montré que les enfants relevaient les infractions des parents, pour ne pas qu’ils reproduisent les mêmes gestes, montrons le bon exemple !

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer