Hausse de la mortalité routière en février 2016

6 avril 2016

Malgré tous les efforts réalisés par les forces publiques pour endiguer le nombre d’accidents de la route, les chiffres restent alarmants. Le mois de février 2016 a encore marqué une augmentation de la mortalité routière, par rapport à la même période l’an dernier.

histogramme mortalité routière février 2016

 Des chiffres préoccupants…

Au cours du mois de février, ce sont pas moins de 259 personnes qui ont trouvé la mort sur les routes, contre 239 en février 2015. La mortalité est donc en hausse de 8.4% sur ce mois.

Ces statistiques, révélées par le rapport de l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), s’expliquent en partie par deux graves accidents de car survenus récemment. Ces deux drames, qui ont eu lieu à Rochefort et Montflovin, ont notamment causé la mort de huit adolescents.

Les chiffres du mois de janvier marquait pourtant une baisse par rapport à l’année dernière, et l’ensemble des deux premiers mois de l’année conserve un bilan moins lourd que les deux premiers mois de 2015. Mais février se révèle porteur d’une sinistre tendance : on dénombre 3 899 accidents corporels, soit 6.5 % de plus qu’en 2015 aux même dates, et le nombre de blessés passe de 4 618 à 4 817, ce qui représente 4.3% d’augmentation.

Le nombre de victimes hospitalisés augmente également, passant à 1 653 personnes, contre moins de 1 600 l’an dernier.

 … à mettre en perspective

La Sécurité Routière invite, comme toujours, à la vigilance. Dans son rapport, il est rappelé qu’en “ces périodes de météo instable, prudence et vigilance s’imposent à tous les usagers de la route.”

Pourtant, aussi attristants que soient ces chiffres, il est intéressant de les considérer dans un cadre plus général, en observant notamment l’évolution du nombre des accidents et des victimes en France depuis le début des années 60. On constate par exemple que le taux de mortalité, qui était en hausse jusqu’au début des années 70 et pouvait atteindre 16 000 morts par an, a ensuite baissé régulièrement jusqu’aux années 2010, où elle est contenu en-dessous de 4 000 morts par an.

De 2000 à 2015, on observe également une baisse globale du nombre de morts sur les routes, malgré un pic constant durant l’été.

Toutefois, ces améliorations ne doivent pas faire oublier que le nombre de victimes sera toujours trop élevé. Les mesures prises en direction d’une plus grande sécurité routière se multiplient, mais la responsabilité, comme toujours, appartient aux conducteurs et à leur respect des normes de prudence élémentaires.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer