Piéton trop pressé, mort au passage clouté

13 novembre 2015

La sécurité routière est l’affaire de tous. Si les conducteurs de voiture et de deux-roues sont évidemment vivement appelés à faire preuve de vigilance, il ne faut pas négliger d’éduquer les piétons, qui se révèlent parfois incroyablement inconscients.

Un usage insouciant du téléphone portable

User du téléphone au volant est totalement interdit aux automobilistes, même par le biais d’un kit mains libres, mais qui se demande s’il est judicieux de téléphoner en traversant la rue ? Selon un récent sondage mené par OpinionWay et MMA, dévoilé par le journal “20 Minutes”, environ un Français sur deux passe ainsi ses coups de fil en plein passage piéton, malgré les risques que cela comporte. En fait, cette étude révèle même que pas moins de 95 % des Français aurait un comportement à risque en tant que piéton – soit la quasi-totalité de la population.

panneau signalisation pour piétons

Les smartphones sont les principaux outils de dispersion : les piétons, en particulier les jeunes âgés de 18 à 24 ans, ont du mal à se retenir d’envoyer des SMS, de télécharger des applications ou de consulter leur boîte e-mail. Jim Graham, chargé du programme Ford Driving Skills for Life, attire l’attention sur le fait que « c’est une chose de marcher sur le trottoir en écoutant de la musique, mais envoyer un texto, jouer à un jeu ou surfer sur internet lorsque l’on est sur la chaussée, c’est extrêmement dangereux. » Des études ont démontré que le champ de vision est rétréci lorsque l’attention est portée sur un petit écran et que la concentration s’attarde sur le contenu de l’écran.

En 2014, on estime que près de 500 piétons ont perdu la vie dans des accidents de la route, et que 10 % des accidents de piétons seraient dûs au fait de traverser la rue en utilisant un téléphone.

Campagne Suisse pour sensibiliser les piétons à la dangerosité de l’usage du téléphone.

Une attitude paradoxale

Le Français est râleur et plein de paradoxes. Malgré le peu de cas qu’il fait de sa sécurité, comme le montrent les résultats de l’étude, il parvient tout de même à se plaindre de l’environnement : 85 % des personnes interrogées déclarent se sentir “plus en danger à pied qu’en voiture ou même en deux-roues” quand ils sont en ville.

La pédagogie semble être la meilleure solution pour remédier à ces mauvaises habitudes. Comme le déclare Jean-Paul Lechevalier, président de l’association “Les droits du piéton” : « Il y a 60 millions de piétons, donc on ne peut pas faire de la répression. Le seul moyen pour essayer de faire baisser cette pratique, c’est l’information. »

Parmi les méconnaissances les plus graves des Français, on note que 66 % d’entre eux ignorent que si un passage piéton est situé à moins de 50 mètres, il est obligatoire de l’utiliser sous peine d’être verbalisé. Mais il n’existe pas de test à passer pour devenir piéton…

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer