Sécurité routière : comment se comportent les automobilistes sur la route ?

8 juillet 2016

Les mauvais chiffres de la sécurité routière 2015, se justifient désormais. Selon la cinquième étude de la Sanef (observatoire des comportements sur la route), plus d’un Français sur deux ne respecte pas le code de la route. Malgré de nombreuses campagnes de prévention certaines mauvaises habitudes au volant persistent et engendre de nombreux accidents.

comment se comportent les automobilistes sur la route ?

Un constat alarmant

Les fondamentaux du code de la route ne sont pas acquis par tous les Français qui semblent oublier que les règles du code de la route permettent avant tous d’assurer la sécurité de tous les usagers de la route. Cependant, des infractions restent plus courantes que d’autres.

La vitesse est responsable de sept accidents sur dix, un constat préoccupent vu qu’en 2015, 35 % des automobilistes roulaient au-delà de la vitesse maximale autorisée sur autoroute, en 2016 ce chiffre à grimper de près de 10 % et représente désormais 43 % des automobilistes.

L’augmentation des radars ne semble pas faire peur aux automobilistes.

Les distances de sécurité ne sont plus respectées, le code de la route impose de laisser de trait de sécurité sur autoroute. Cependant, 22 % des automobilistes semblent avoir oublié cette règle primordiale qui permet au conducteur d’avoir un temps de réaction de 2 secondes.

Le téléphone au volant : le gros point noir

Sur 1 000 conducteurs observer en mars 2016 par la Sanef, 54 personnes avaient leur téléphone en main, soit une augmentation 4,9 % des conducteurs. Une augmentation par rapport à 2015 où ils représentaient 3,7 % des conducteurs.

Malgré un retrait de 3 points et d’une amende de 135 euros, la sanction n’a pas l’air d’être dissuasive pour les Français qui continuent à utiliser le téléphone au volant malgré les risques qu’il peut engendrer.

Le téléphone portable est devenue aujourd’hui une réelle addiction notamment chez les moins de 35 ans qui ne peuvent plus s’en passer.

De plus, le sentiment d’impunité les incitent à utiliser le téléphone au volant.

En effet, selon Pascal Contremoulins, responsable de la sécurité routière du groupe Sanef : « En ville, la probabilité de croiser des forces de l’ordre incite les conducteurs à lâcher leur portable. Mais sur le réseau routier, ils ont l’impression qu’ils ne seront pas pris alors que des policiers font fréquemment des contrôles à l’aide de jumelles ».

Selon la Sanef, 1 accident sur 10 est dû à la présence d’un téléphone portable. En 2015, 16 % des accidents mortels étaient dus à un manque d’attention des conducteurs. Les Français ne sont pas encore conscients des risques du téléphone au volant.

securite-routiere-comportements

Bon point pour les clignotants allumés

Selon la Sanef, le clignotant est le grand point d’amélioration en 2016, même si 35 % des automobilistes l’oublient pour dépasser ce chiffre reste stable par rapport à 2015. Le point d’amélioration concerne le clignotant pour se rabattre qui est oublié par 45 % des automobilistes en 2016 contre 60 % en 2015.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer