Séniors : sont-ils dangereux sur la route ?

17 septembre 2014

Un nouvel accident survenu hier relance le débat des séniors au volant : un automobiliste de 88 ans était à contresens sur l’autoroute A25 dans le Nord. « Il aurait roulé trois kilomètres avant de percuter une première voiture, partie en tonneau, puis de rentrer en collision de plein fouet avec une voiture conduite par un policier. » (source : Europe1)

Lorsqu’on parle des séniors et du permis de conduire, on s’interroge souvent sur la nécessité d’introduire, en droit français, une obligation de repasser le permis à partir d’un certain âge ou ne serait-ce qu’une obligation de se présenter à une visite médicale… Il est vrai que l’accidentalité est plus élevée chez les séniors comme chez les jeunes mais ce constat fait-il d’eux des conducteurs moins prudents ? L’accent est d’ores-et-déjà mis sur les actions de sensibilisation à la sécurité routière comme le prouvent les différentes manifestations qui sont destinées à la population des automobilistes âgés. Et si les statistiques leur sont plutôt favorables, que faire lorsque la conduite d’un de nos proches âgé est un danger pour les autres ? sénior au volant

Des actions de sensibilisation à l’attention des séniors organisées dans de nombreuses villes

On ne pourra sans doute pas les citer toutes mais plusieurs journées de sensibilisation gratuites ont été organisées partout sur le territoire national : à Six-Fours Emmendingen- Zagarolo en avril dernier, à Prayssac, Dijon, Figeac et Mâcon en mai, à Capdenac et à Conques-sur-Orbiel… Souvent ces journées de prévention contiennent au programme une partie dédiée à la révision du Code, certains seniors ont passé l’examen il y a plus de 50 ans ! Plusieurs sujets peuvent ainsi être abordés : les nouvelles règles, la signalisation, comment prendre un rond-point, ainsi que les facteurs d’accidentalité : vitesse, alcool, somnolence, mauvaise vue…

La deuxième partie de la journée est en général, consacrée aux règles de rédaction d’un constat amiable et les seniors peuvent mettre en pratique ce qu’ils ont appris pendant la matinée grâce à une simulation de conduite.

Les journées de sensibilisation ont pour objectif de réactualiser les connaissances des personnes âgées afin de garantir leur sécurité sur la route. Il s’agit aussi de répondre à toutes les questions sur la sécurité routière que les seniors peuvent se poser.

Les seniors et la mortalité routière : ils sont surreprésentés dans la catégorie des bons conducteurs

Selon AXA Prévention : « La population des automobilistes s’est séniorisée plus vite que la population française. Les 55-75 ans représentent 39% des conducteurs alors qu’ils n’étaient que 32% en 2004. Cette tendance a un effet positif sur le nombre de bons conducteurs puisque les seniors sont surreprésentés dans cette catégorie ».

Pourtant, même si beaucoup de séniors restent aptes à conduire malgré leur âge avancé, certains présentent un vrai danger sur la route. Il convient de rappeler à ce titre que le Code de la route prévoit à son article R.221-14 la possibilité d’effectuer un signalement à la gendarmerie ou au Préfet. La personne âgée pourra être convoquée à un examen médical, et son permis de conduire peut par la suite être suspendu.

Pour ne pas en arriver là, évoquez la sécurité routière avec vos proches âgés et aidez-les à trouver des solutions.

pour leurs déplacements ! Reportage du 9 septembre au journal de 13h de TF1 :

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer