Somnolence au volant : un test salivaire bientôt dans chaque véhicule ?

12 mars 2015

Dès que les chiffres de la sécurité routière commencent à devenir préoccupants et font élever la courbe de la mortalité comme en ce moment, l’éternel débat sur les causes de l’accidentalité refait surface. Tandis que certains préfèrent se focaliser sur des causes comme l’excès de vitesse ou encore l’alcool et la drogue, des chercheurs du Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu de Paris se sont penchés sur la question de la somnolence au volant. Un test salivaire indiquant le niveau de fatigue du conducteur est en train d’être mis au point. Explications.

test anti somnolence

La somnolence au volant : l’une des premières causes de mortalité sur la route

Si les radars détectent l’excès de vitesse, il n’y pas pour le moment des tests permettant de déceler « l’excès » de fatigue des conducteurs…Pourtant l’endormissement au volant figure parmi les premières causes des accidents mortels sur la route. D’où l’idée de concevoir et mettre au point un test salivaire permettant de mesurer la fatigue de l’automobiliste. Il s’agira d’un moyen de prévention à l’instar des tests de dépistage pour l’alcool et la drogue… L’idée est bonne, reste à savoir si le test salivaire passera avec succès l’ultime étape avant son officialisation. Actuellement, ce sont une cinquantaine de volontaires qui sont en train de l’expérimenter dans des conditions réelles.

Quelques conseils de l’association Prévention Routière concernant la somnolence au volant :

Le test salivaire bientôt disponible

Les indicateurs physiologiques contenus dans la salive permettent de détecter le niveau de fatigue du conducteur. Le test salivaire devrait fonctionner comme un autotest et son utilisation est simple : il suffirait que le conducteur dépose une petite languette sur sa langue pendant quelques secondes. L’automobiliste disposera des résultats une dizaine de minutes plus tard et saura s’il peut prendre ou non le volant en toute sécurité. Ce dispositif rappelle celui des éthylotests visant à prévenir l’alcoolémie au volant. L’objectif à long terme serait, selon M. Hincker, responsable chez Vinci Autoroutes, d’équiper du test salivaire tous les véhicules. Le test serait disponible dès la fin de cette année.

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer