Contrôle technique : de nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur dimanche !

22 mai 2018

Le contrôle technique est l’inspection mécanique obligatoire pour tous les véhicules. Le contrôle technique doit être effectué 4 ans à la suite de l’achat d’une voiture neuve puis tous les 2 ans. Pour les voitures d’occasion, il est obligatoire tous les deux ans.

Depuis le 20 mai 2018, les règles du contrôle technique ont changé par l’entrée en vigueur d’une réglementation européenne plus pointilleuse.

Découvrez dans cet article les nouvelles règles du contrôle technique 2018.

controle-technique-nouvelles-regles-europeennes-entrees-vigueur-dimanche

Quels sont les nouveaux points de contrôle ?

Le contrôle technique devra vérifier 132 points au lieu de 123, ainsi que 610 défaillances.

Parmi ces 610 défaillances, 340 peuvent donner lieu à une contre-visite alors qu’auparavant seules 72 défaillances pouvaient entraîner à une seconde visite.

Les défaillances sont désormais classées en fonction de leur niveau de gravité :

  • les défaillances mineures : au nombre de 139, elles n’ont pas de conséquences importantes sur le véhicule ou sur la sécurité. Aucune contre-visite n’est obligatoire.
  • les défaillances majeures : des dysfonctionnements pouvant avoir un impact sur la sécurité et l’environnement. Une contre-visite dans les deux mois est obligatoire. Il y a 342 défaillances majeures.
  • les défaillances critiques : au nombre de 129, elles représentent des anomalies pouvant avoir un danger immédiat. En cas de défaillances critiques une vignette spéciale est apposée sur le pare-brise du véhicule lui interdisant la circulation après minuit le jour du contrôle. Les réparations devront donc être effectuées le jour même pour pouvoir circuler par la suite.
Prendre le risque de ne pas effectuer les réparations dans les délais impartis peut être sanctionné par une amende de 135 euros pouvant être majorée jusqu’à 750 euros. Les forces de l’ordre pourront également procéder à une immobilisation du véhicule.

Retrouvez la liste des défaillances au contrôle technique sur site du Journal Officiel Européen.

Les défaillances critiques inquiètent !

Les défaillances critiques sont redoutables pour les conducteurs qui devront trouver un garage disponible le jour même pour effectuer les réparations.

Cependant, la CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) tente de rassurer en indiquant que : »Seulement 20% des défaillances constatables sont potentiellement critiques et seules les défaillances majeures et critiques conduiront à une contre-visite obligatoire dans les deux mois ». 

Du côté des professionnels, les centres de contrôle technique ont connu un rush important avant la mise en place de la nouvelle réglementation avec une fréquentation de + 61 % en avril 2018 par rapport à avril 2017.

Les prix du contrôle technique vont-ils augmenter ?

En vue du nombre de points de contrôle à vérifier, le temps du contrôle technique devrait durer 45 minutes en moyenne au lieu de 30. Le prix qui était en moyenne de 65 euros devrait augmenter de 15 à 20 % en moyenne selon le groupe de contrôle technique Dekra-Norisko.

Rappelons que le prix du contrôle technique est fixé librement par les centres en fonction du lieu, du type de véhicule et de la concurrence.

Il faudra également compté 20 à 30 euros en moyenne pour les contre-visites.

La fréquence des contrôles techniques va-t-elle changer ?

La fréquence du contrôle technique ne change pas, il devra être effectué 4 ans après la mise en circulation d’un véhicule neuf puis tous les deux ans.

Rappelons que le défaut de contrôle technique est passible d’une amende de 135 euros.

Bon à savoir : le contrôle technique est également obligatoire à moto.

Quel est l’objectif de ces nouvelles règles européennes concernant le contrôle technique ?

L’objectif est de mettre en place des règles de contrôle technique qui s’applique à l’ensemble du territoire européen pour une meilleure harmonisation des règles.

De plus l’Europe s’est fixé comme objectif de réduire de moitié, par rapport à 2010, le nombre de morts sur les routes européennes d’ici 2020.

Publié par Syrinne
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer