Le stage de pilotage moto sur circuit : un bon moyen de garder ses points

24 août 2018

Le stage de pilotage moto a pour objectif d’apprendre aux motards à maîtriser leur véhicule, mais aussi de permettre aux amateurs de vitesse de rouler vite sans perdre de points et sans mettre la vie d’autrui en danger.

Le stage de pilotage moto sur circuit : un bon moyen de garder ses points

L’équipement nécessaire pour la conduite sur circuit

Lors d’un stage de pilotage de moto, il est primordial de bien s’équiper. Que ce soit du pilotage sur circuit ou de la conduite sur route, le motard doit pouvoir rouler en toute sécurité grâce à un équipement moto fortement recommandé.

La combinaison de cuir a l’avantage de protéger le corps, à condition qu’elle soit bien ajustée. En cas de glissade suite à une chute, une combinaison trop grande provoquera des frottements et blessures.

Le casque moto doit également être homologué.

Le casque intégral est le plus protecteur, car sa coque enveloppe toute la tête et le visage. Avec le casque modulable, ce sont les deux seuls types de casques susceptibles d’être acceptés lors d’un stage de pilotage sur circuit. Pour une course de moto sur circuit, notez que seules les fermetures type « doube D » sont autorisées.

Les extrémités sont les premières parties exposées en cas d’accident.

  • Optez pour des gants cuir ou coqués homologués.
  • Les bottes en cuir doivent être montantes.
  • La protection dorsale doit couvrir la colonne vertébrale.

Pour l’assurance moto, une responsabilité civile sera le minimum exigé. Sinon la licence FFM est parfaite. Quant au deux-roues, il est possible de rouler avec une moto de route, mais il conseillé de la chausser de pneumatiques adaptés type Pirelli Supercorsa, Dunlop D211, etc.

Retirez tout de même les rétroviseurs et protégez vos feux avec du scotch épais pour éviter qu’ils ne se cassent lors des chutes et que des bris se retrouvent sur la piste.

Pourquoi effectuer un stage de pilotage moto sur circuit ?

Les amateurs de vitesse et de rallye routier en quête de sensations fortes peuvent faire le plein d’adrénaline sur un circuit. Faire ronronner sa moto sportive sur la voie publique n’est pas, pour des questions de sécurité routière, le lieu idéal. Or, lors d’un stage sur circuit, tout est encadré. Les cours et stages permettent de perfectionner sa conduite et mieux appréhender son engin.

Cette formation moto vise à adopter une bonne position sur son véhicule, mais aussi à corriger ses trajectoires rapidement et efficacement, prendre un virage correctement, pratiquer un freinage adapté à sa vitesse.

Toutes ces techniques visent à faire progresser le pilote qui appréhendera mieux son véhicule à grande vitesse tout en évitant un retrait de permis pour vitesse excessive…

La maîtrise d’une moto est cruciale, même après l’obtention du permis moto. Il est important de connaître les risques afin d’améliorer sa conduite et ainsi pouvoir réagir de manière optimale en situation difficile. Avec des outils pédagogiques et un matériel de qualité – comme pour un circuit automobile, le revêtement est généralement meilleur que l’asphalte de la route – le stage pilotage moto permet de piloter et rider en toute sécurité.

Comment se déroule un stage de pilotage moto sur circuit ?

Le déroulement d’une journée complète varie selon l’école de pilotage. Ce stage de perfectionnement débute par un briefing qui donne les premières instructions concernant les principales règles à adopter.

La première session de conduite en groupe est généralement filmée. Il est possible, selon les circuits, de rouler avec une caméra embarquée. Après le repas de midi, l’observation du film en débriefing permet de se voir conduire et analyser sa posture, ses prises de trajectoire pour mieux maîtriser sa conduite.

Vous apprendrez les principes de base : entrer à l’extérieur du virage, prendre le point de corde et de ressortir à l’extérieur de l’autre côté en suivant les balises.

Arrondissez bien vos trajectoires sur piste puisqu’aucune voiture n’arrivera en face. Pour les débutants, il est important de bien freiner avant le virage.

Il s’agit lors de ces cours de pilotage de trouver l’équilibre dans l’élan, savoir quand donner un coup d’accélération. Il s’agira d’apprendre à rester souple.

Les positions et la maniabilité se travaillent. Inutile de poser le genou au sol si vous ne vous sentez pas prêt. Tout est dans le déplacement de la masse du corps. Pour les débutants, le premier stage est toujours un grand moment, comme un baptême de l’air ou un premier saut en parachute.

Quel stage de pilotage moto choisir ?

Pour une première fois, mieux vaut commencer par un stage moto plutôt qu’une session de roulage, qui lui permet l’accès au circuit avec des groupes parfois jusqu’à 50 personnes suivant la capacité de la piste.

Le stage d’initiation vise simplement à acquérir des premières connaissances pour participer en toute aisance à un roulage moto. Inutile de se faire peur donc, prenez le temps de prendre confiance en vous.

Veillez à ce que la formation au pilotage soit complète, avec un encadrement suffisant. Cela inclut que l’instructeur moniteur soit diplômé, qu’il y ait un chef de piste etc. Écoutez toujours l’accompagnateur et soyez réceptif à ses conseils et consignes de sécurité.

À vous de faire vos choix parmi les circuits de France, entre Ledenon, le Pôle mécanique d’Alès Cévennes, Haute Saintonge ou Paul Ricard et sa fameuse ligne droite, Carole ou Magny-cours, etc. Les « Open » de la Mutuelle des Motards sont ouverts à tous ceux qui partagent la passion moto.

Publié par Stephanie
Partagez cet article
Nous garantissons les prix les plus bas

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer