Circulation à Paris : bientôt une voiture qui volera sur la Seine

23 février 2016

La voiture volante n’est plus un rêve, mais aujourd’hui une réalité. Alain Thébault, marin dans l’âme et créateur de l’hydroptère a aujourd’hui décidé de créer la première voiture capable de voler sur l’eau de la Seine : Sea Bubble. Une invention qui a séduit la mairie de Paris, qui souhaite être la première ville équipée de cette innovation.

sea-bubble-voiture-volante

Le concept

Après l’hydroptère, Alain Thébault s’attaque à la Sea Bubble, une capsule combinant une Fiat 500 et un petit bateau pouvant accueillir 4 personnes. Elle sera équipée d’un moteur et d’une batterie électrique alimentée par des panneaux solaires.

Quatre ailes viendront soutenir la stabilité de la capsule afin d’éviter les remous causés par la navigation traditionnelle. Les habitants des péniches et la faune ne seront donc pas dérangés par le passage des capsules.

Paris est séduit

L’innovation a attiré Anne Hidalgo, maire de Paris, qui souhaite faire de la capitale la première ville utilisant la Sea Bubble.

La capsule ne produit aucun rejet de CO2 et respecte ainsi l’environnement, un objectif important pour la ville de Paris qui tente depuis plusieurs années de mettre en place des mesures pour lutter contre la pollution.

Les bouchons parisiens ne seront plus qu’une légende, le concept permettrait de réduire les bouchons dans la capitale qui devrait passer à 30 km/h dans certains arrondissements et ainsi fluidifier la circulation dans la ville.

La vitesse de la capsule dépendra de la législation qui est mise en vigueur dans la ville soit 18 km/heure sur Paris.

Une innovation qui pourrait être un réel atout pour le tourisme et pour les Parisiens qui pourront bénéficier d’un nouveau mode de transport en commun écologique.

Associant souplesse, confort, silence et écologie la Sea Bubble sera une nouvelle manière de découvrir Paris à travers la Seine.

Accessibilité et disponibilité

Financée par la société Parrot, la Sea Bubble sera disponible d’ici le début de l’année 2017 et fera une première présentation en juin 2016.

La capsule, sera dans un premier temps, utilisée par des chauffeurs pour ensuite devenir autonome et accessible à tous. Une centaine de commandes ont été faites notamment par la société Uber qui prévoit de sauter le pas vers le transport marin.

Le prix de fabrication de cette capsule s’élève à 12 000 euros et a déjà conquis le monde. Des villes comme Londres et Hong Kong sont également séduites par cette invention qui permettrait aux conducteurs du monde entier d’éviter les embouteillages sans polluer.

La Sea Bubble va-t-elle être le nouveau mode de transport citadin ?

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer