Permis de conduire : réforme et accessibilité du permis

2 octobre 2014

La nouvelle réforme du permis, malgré la grogne qu’elle a suscité auprès des inspecteurs, tente, aussi bien que mal, de trouver des solutions pour réduire les délais et rendre le permis moins coûteux pour les candidats. Le système actuel est arrivé à bout de souffle. Si la réforme est aujourd’hui indispensable, permettra-t-elle de rendre le permis accessible à tous ?

file d'attente pour passer l'examen du permis

Des places supplémentaires promises par les pouvoirs publics

La mesure phare de la réforme du permis consiste à confier, dans un premier temps, à compter du 1er juillet 2014, l’examen théorique à des gendarmes ou policiers retraités afin de libérer des places supplémentaires pour l’examen pratique. En 2015, l’examen théorique du Code sera confié à des centres agréés. Ainsi, les inspecteurs pourront consacrer plus de temps à l’épreuve pratique. D’autant plus que la durée de l’examen de conduite a été réduite depuis le 1er septembre de 35 à 32 minutes. Le nombre de places supplémentaires créés est estimé à 117 500 par an. Le délai d’attente pour repasser son permis sera réduit à 45 jours d’ici fin 2015 contre 90 jours en moyenne actuellement. Enfin, mais pas moins important, les candidats devraient réaliser des économies de l’ordre de 200€ à 600€.

Les difficultés récurrentes chez les candidats obligés d’attendre des mois pour repasser le permis

Actuellement, les candidats au permis se retrouvent souvent dans des situations plus ou moins compliquées aussi bien sur un plan personnel que professionnel, en raison des délais longs pour repasser l’examen. « La vie de tous les jours devient difficile ». Certains sont même tentés de passer à la conduite sans permis pour pouvoir conserver leur emploi…au détriment de la sécurité et des conséquences désastreuses que ce comportement peut avoir.

Aujourd’hui, on compte 98 jours d’attente en moyenne pour repasser le permis mais le délai peut être plus long, comme en Ile-de-France, à Lyon ou à Marseille où il peut aller jusqu’à 160 jours.

Les oubliés de la réforme ?

La réforme promise par le Gouvernement semble s’intéresser aux candidats ayant déjà trouvé des moyens pour financer leur permis. Que faire pour les 6 à 8 millions de personnes qui, selon l’étude réalisée par le Cabinet Auxilia l’année dernière, n’ont pas accès aux moyens de déplacement que de façon extrêmement limitée ? Il s’agit de personnes en situation de précarité qui vivent dans des petites villes ou territoires reculés, voire des quartiers périurbains mais mal desservis et qui n’ont pas les moyens nécessaires pour passer leur permis. On traitera leur cas dans le cadre de l’une des prochaines réformes ?

 Des auto-écoles nouvelle génération

Depuis quelques mois, des « start-ups » ce sont développées pour aider les jeunes à passer leur permis de conduire. La première à vouloir révolutionner le marché est Ornikar.com, qui attend désespérément sont agrément préfectoral et plus récemment, auto-ecole.net s’est également lancée sur le même concept.

L’idée est de choisir sont forfait de cours , suivre les cours de code en ligne, ( plus besoin de se réunir dans une salle obscure de l’auto-école) et  surtout de choisir en ligne son moniteur et de l’évaluer à la fin de chaque séance.

 

Publié par Stephanie
Partagez cet article

Nous garantissons les prix les plus bas

Récupérez 4 points

Suivez-nous sur Facebook

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services.
En savoir plusFermer